Image default

LE BRONZAGE VIRTUEL, VOUS CONNAISSEZ?

 Vous voulez perdre une partie de votre vie? Essayez de vous faire bronzer au soleil avant 9 h du matin ou après 15 h durant l’été. Vous perdrez votre temps à coup sûr! Et ce sera encore plus nul si vous montez de plus en plus au nord. Vous ne  »grillerez » tout simplement pas!
C’est qu’avant 9 h ou après 3 h PM, au 45e parallèle Nord, à Montréal par exemple, par une journée ensoleillée d’été, les rayons solaires sont à un angle inférieur à 45 degrés. Pour le savoir, on n’a qu’à remarquer notre ombre. Si elle est plus longue que nous, c’est que le Soleil se trouve à 45 degrés ou moins. Le Soleil est alors inoffensif! Car on bronze déjà 250 fois moins vite lorsque le Soleil se trouve à 30 degrés au-dessus de l’horizon que lorsqu’il est à son plus haut dans le ciel. En effet, c’est quand le Soleil est au zénith (au-dessus de notre tête lorsqu’on se trouve entre les deux tropiques) que la couche d’ozone offre le moins de protection. À 90 degrés, un photon sur 250 réussi à passer contre un photon sur 62 500 à 30 degrés.
À Montréal, le Soleil culmine à 68 degrés maximum au solstice d’été, à 45 degrés maximum aux équinoxes (21 mars et 21 septembre) et à 22 degrés maximum au solstice d’hiver. À ce moment de l’année, le Soleil  »bombarde » 6500 fois moins que le 21 juin. Entre les deux équinoxes, c’est-à-dire entre le 21 septembre et le 21 mars, oubliez ça, c’est que dalle, le bronzage, dans la métropole et plus au nord!
Le photon est le nom qu’on donne à une particule élémentaire de lumière. Les UV sont un type de lumière invisible émise par le Soleil. Ils sont responsables du brunissement de la peau ainsi que des  »coups de soleil ». Quant à l’ozone, c’est une molécule. Elle est un remarquable absorbeur d’UV, grâce à ses trois atomes d’oxygène.
Diluée dans la haute atmosphère de la Terre, l’ozone laisse passer 1/250e des rayons ultraviolets incidents. C’est tout de même très efficace. Imaginons ce qu’il en serait si la couche d’ozone était de plus en plus amincie…
On peut comprendre pourquoi il est pratiquement impossible de bronzer en début de matinée ou en fin d’après-midi. Plusieurs baigneurs de soleil semblent ignorer ce fait, car on peut les voir, par les belles journées d’été, chercher à se faire bronzer vers 4 h PM. Ils sont trompés par la chaleur du Soleil qui est alors encore intense. Mais ils sont surtout ignorants de l’efficacité de la couche d’ozone qui dépend de l’altitude du Soleil par rapport à l’horizon. C’est comme s’ils essayaient de bronzer avec une lotion solaire ayant un facteur de protection d’au moins 250!
L’ozone, c’est donc comme une huile solaire protectrice. C’est pourquoi il faut protéger ce cadeau de la nature qui joue un rôle majeur dans la vie et la survie sur la planète. Une diminution de la couche d’ozone menacerait directement notre vie (à cause des lésions cancéreuses pouvant résulter d’une exposition à des rayons solaires mal filtrés), notre santé, notre bien-être…

Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus