L’HISTOIRE EST UN ÉTERNEL RECOMMENCEMENT

perreault-pieces

L’histoire est un éternel recommencement. C’est vrai dans le positif. Il y a effectivement des bonnes choses qui reviennent régulièrement. Par exemple le cycle des saisons, le printemps, l’été, l’automne, l’hiver. Mais cette expression fait beaucoup plus référence à la bêtise humaine, aux guerres en particulier.

Contrairement à ceux de la nature, des événements humains en particulier pourraient être évités, mais la nature humaine fait que le chaos revient toujours au galop. L’instruction, la connaissance, pourrait-elle éviter des drames provoqués par l’homme? Je crois que connaître un danger peut certes aider à s’en prémunir. Le savoir aide sûrement.

Mais ce n’est pas la faculté et la mémoire qui empêchent un cœur endurci de passer à tabac celui qu’il haït. Ou un cœur qui aime trop l’argent, le matériel, de commettre des actions contre l’humanité.

La Deuxième Guerre mondiale (1939-45) a duré 2194 jours étalés sur sept années. Ce conflit a été le plus gigantesque de l’histoire humaine. Il a coûté la vie à 55 millions de personnes (morts attestées). Trois autres millions d’humains ont été portés disparus. C’est l’Union soviétique qui a perdu le plus de civils dans cette guerre (7 700 000), puis la Pologne (6 000 000). Pour ce qui est des militaires tués ou disparus, c’est l’Union soviétique qui en compte le plus (13 600 000), puis l’Allemagne (3 500 000) et le Japon (2 600 000).

Le Canada compte 43 000 militaires tués ou disparus.

Les destructions matérielles pour les 26 pays impliqués sont incalculables. Comment cette horreur a-t-elle commencé? Les livres d’histoire nous l’apprennent en longueur. Mais elle est facilement racontable en quelques lignes. Il y a d’abord eu la Première Guerre mondiale (1914-18), déclenchée par l’Allemagne. Et un autre acte de guerre a été commis par le vaincu, 20 ans plus tard, mais cette fois sous Adolf Hitler. Le 1er septembre 1939, à 4 h 45, l’armée de ce pays avec les nazis au pouvoir a franchi la frontière polonaise. Cette souveraineté violée, c’était le début de la guerre!

Le 21 mars 1939, l’Allemagne avait renouvelé à la Pologne pour la quatrième fois depuis le 24 octobre 1938 ses  »demandes » de restitution de Dantzig perdu en 1914-18 et d’établissement d’un corridor routier et ferroviaire en Pologne pour relier l’Allemagne et la Prusse-Orientale. Le 26 mars 1939, la Pologne les rejetait une fois de plus et déclarait solennellement le 28 mars 1939 que toute tentative allemande de modifier le statut de Dantzig en tant que territoire polonais sans son consentement entraînerait inévitablement la guerre. Le 31 mars 1939, la France et la Grande-Bretagne annonçaient qu’elles allaient garantir l’indépendance et l’intégrité territoriale de la Pologne contre d’éventuels agresseurs. Le 22 mai 1939, l’Allemagne et l’Italie signent le pacte d’Acier. Hitler veut la guerre tout de suite. Le 23 mai 1939, Hitler annonce à ses généraux :  »Ne vous attendez pas à une répétition de l’affaire tchécoslovaque. Cette fois, la guerre, vous l’aurez! » Et il l’a déclenchée par l’invasion de la Pologne. Aussi, le 3 septembre 1939, après ce viol, la Grande-Bretagne et la France entrent en guerre contre l’Allemagne. Ce même jour, l’Inde, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les dominions les plus attachés à la Grande-Bretagne déclarent la guerre contre l’Allemagne. Le 9 septembre 1939, le Canada fait de même. Les dominos continuent ainsi de tomber l’un après l’autre.

Mais comment tout cela a-t-il commencé? L’appât du territoire, du gain, du pouvoir, la haine des Juifs, etc. Le 29 septembre 1938, les Accords de Munich sont signés par la France, la Grande-Bretagne, l’Italie et l’Allemagne pour résoudre le  »problème » des Sudètes, minorité de langue allemande de Tchécoslovaquie qui demandait depuis longtemps son annexion au Reich. Prague s’y était toujours opposée, voyant là une menace pour sa sécurité et son intégrité nationale. Mais la violente propagande allemande avait finalement entraîné la France et l’Angleterre à chercher à tout prix une solution diplomatique de l’affaire en demandant la médiation de Mussolini (Italie fachiste). Par les Accords de Munich, la France et l’Angleterre se justifient en évoquant le  »profond réalisme de la situation allemande » et cèdent sur tous les points aux prétentions d’Hitler. Les deux pays autorisent donc l’Allemagne à occuper la région des Sudètes à condition qu’elle renonce à toute expansion territoriale aux dépends des nations voisines par la suite. Chamberlain (Grande-Bretagne) et Daladier (France) sont convaincus d’avoir ainsi mis un terme à l’expansionnisme allemand et surtout d’avoir sauvé la paix… Rarement illusions ont été démenties par les faits avec une telle rapidité. La Tchécoslovaquie a finalement été démembrée au profit de l’Allemagne, de la Pologne et de la Hongrie. Le 7 novembre 1938, voulant venger ses parents déportés à Hanovre, un Juif de 17 ans abat le conseiller d’ambassade allemand von Rath. Le 9 novembre 1938, c’est le pogrom de la nuit de cristal en Allemagne où, prétextant l’assassinat de von Rath, les nazis incendient 267 synagogues (temples juifs), saccagent et pillent 7500 magasins juifs, tuent des dizaines de Juifs et déportent dans des camps de concentration 30 000 Juifs âgés de 16 à 80 ans. Aucune commune mesure. On voit le racisme à l’oeuvre. Le 16 mars 1939, la Tchécoslovaquie cesse d’exister. Le 17 mars 1939, la Grande-Bretagne accuse Hitler de ne pas avoir tenu ses engagements. Le 7 avril 1939, l’Italie occupe l’Albanie. Le 20 mai 1939, la guerre civile prend fin en Espagne par la victoire du général Franco, soutenu par l’Allemagne et l’Italie. Le 23 août 1939, l’Union soviétique et l’Allemagne signent à Moscou un pacte de non-agression. L’URSS pourra ainsi ramasser la moitié de la Pologne, l’Allemagne l’autre demie. Le monde entier est inquiet et perplexe. Et pour cause…

En arrivant au pouvoir en 1933, Hitler avait déjà réalisé une partie de son programme : réoccupation de la Rhénanie en 1936; annexion de l’Autriche au Reich en 1938; annexion des Sudètes la même année et occupation de la Tchécoslovaquie en mars 1939. Le 1er septembre 1939, Hitler annonce au Reichstag l’entrée des troupes allemandes en Pologne et le 8 octobre 1939 les territoires polonais qui lui avait été retirés par le Traité de Versailles sont annexés par l’Allemagne.

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus