Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

IVUJIVIK, C’EST LE TOP NORD DU QUÉBEC!

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 752 autres abonnés

 

On aura beau connaître tout le Québec, si on n’a pas un minimum de savoir sur Ivujivik, quelque chose d’important nous manque. Parce qu’Ivujivik est le village le plus au nord du territoire québécois.
Ses coordonnées sont 62 degrés 25 minutes Nord et 77 degrés 55 minutes Ouest.
Cette  »municipalité de village nordique » depuis 1981 (c’est le terme que le gouvernement emploie pour désigner les localités du Nord québécois) est située sur le détroit d’Hudson.
Son nom signifie  »où on est pris par les glaces qui dérivent ». Il y a là, en effet, de forts courants qui balayent la côte et s’engouffrent entre les Digges Islands et la terre ferme et y brisent les glaces qui dérivent et s’amassent à proximité du village. La côte d’Ivujivik est parsemée d’une soixantaine d’îles et d’îlots.
Cette agglomération compte quelque 260 habitants, la très grande majorité des Inuits. La chasse aux mammifères marins, à l’ours polaire et aux oies blanches a toujours constitué une activité de première importance pour les Inuits locaux.
Le village se trouve sur le territoire d’Administration régionale Kativik et fait partie de la région administrative Nord-du-Québec. Tous les bâtiments sont construits sur pilotis à Ivujivik. C’est à cause du pergélisol, bref, du sol qui y est gelé en permanence. Si ce permafrost était chauffé par le plancher d’une bâtisse, il y aura fonte de la glace et déformation du sol. C’est pourquoi les planchers ne doivent pas toucher le sol. L’air froid doit toujours pouvoir circuler au ras du sol, le maintenant gelé.