Léo Boulet, vous connaissez ? Vous vous rappelez ?

Léo, Épicerie Léo, ou encore Moppe Idéale enr. installés depuis 34 ans coin Pinder et Wolf, dans le quartier Dallaire à Rouyn-Noranda. Au pied de la Tourelle et à deux blocs du Forum de Rouyn, aujourd’hui aréna Jacques-Laperrière, c’est le quartier dans lequel j’ai grandi et Léo, c’était pour les gens du coin, le dealer de lait,  pain, de bières, chips et cigarettes sans oublier les billets de loto et les journaux.

Par: Pierre Frigon 

Marié à son dépanneur

Léo, c’est aussi le p’tit bonhomme qui se vante, et avec raison, de fabriquer de ses propres mains les meilleures moppes « des planètes » comme il dit dans toute son originalité. L’homme de 78 ans, marié à son dépanneur et à sa fabrique de moppes depuis toujours, a sûrement fabriqué assez de moppes pour dépoussiérer la lune tout entière. Dans ses années les plus productives, notre Léo pouvait fabriquer 500 moppes par mois, et ce, sans compter les lavettes à vaisselle.

Ghislain Loiselle

Le journaliste blogueur Ghislain Loiselle vous présentera d’ailleurs un article sur la fabrique de « moppes » de Léo Boulet. L’article ce trouve  »ICI »

L’atelier de Moppe Idéale.

Huit hold-up

Mais étant donné qu’il y a toujours deux cotés à une pièce, Léo « Pinner » comme les livreurs de Labatt l’appelaient à la fin du siècle dernier, ne l’a pas toujours eu sans contraintes. Huit hold-up, vingt-deux balles tirées dans son cadrage de porte ou dans l’cul de ses agresseurs… Y a pas un an sa vitrine et la vitre de la porte fracassées supposément par un « sympathique » client mécontent.

Léo devenait un patient

Mais rien n’ébranle « LE » Léo, croyez-moi ! Vrai comme je l’écris, mars dernier j’entre dans le temple de la moppe universelle et je vois Léo la face pleine de sang, les yeux dans graisse de bine. « T’es tu fais attaquer? » que je lui demande en le regardant avec sa face de party d’halloween. « Non j’suis tombé sur ma porte de frigidaire pis je pense que je suis fendu ». Fendu, tu dis ? Ça se voyait à chaque battement de coeur…. pas plus de détails. Je l’embarque dans mon char, la tête bien recouverte d’un turban « home made » avec du Scott Towel, pis go pour le système de santé du Doc. Barrette. Du moment où je l’ai laissé entre les mains d’infirmière qualifiées, Léo devenait un patient. PATIENT vous dites ? Léo sort 12 heures et 11 points de suture plus tard, rentre chez lui et ouvre son commerce à 8 heures, comme les 364 autres matins de l’année. Une machine, comme j’le disais, inébranlable.

Fait feu sur un agresseur

Pour conclure Léo purge actuellement sa peine pour avoir fait feu sur un agresseur avec une arme prohibée. Condamné à deux ans de réclusion à son domicile, chose qu’il s’impose lui même volontairement depuis plus de trois décennies, Léo doit informer son agent correctionnel lorsqu’il s’absente de son domicile, son travail, ben finalement de sa vie.

Pour vos actualités c’est : DixQuatre.com

 

Faites pas les timides donnez votre avis !
Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus