Ah enfin le deuxième bain

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 745 autres abonnés

 

Jean Bottari

Certains ont félicité Gaétan Barrette que je surnomme non affectueusement le dictateur de la santé qui, après avoir orchestré des coupes de 916 M$ dans le réseau de la santé, accorde une deuxième bain aux bâtisseurs de notre société vivant en CHSLD. Je n’ai pas l’intention de le féliciter pour ce saupoudrage de 36 M$ un an avant les élections pour l’embauche de 600 préposés aux bénéficiaires pour donner un deuxième bain par semaine.

Cette annonce prouve à quel point il ne connaît pas ou ne veut pas connaître le réseau qu’il dirige. Il faudra combien d’années avant d’atteindre cette cible de 600 embauches? Il y a un an, le ministre annonçait l’injection de 65 M$ pour l’embauche de 1 300 intervenants dont le choix des titres d’emplois était laissé à chaque direction d’établissement. Or, un an plus tard, le tiers de ces postes restent non comblés.

Non je ne félicite pas monsieur Barrette.

Je vais le féliciter le jour où les directions d’établissements cesseront de minuter chaque tâche effectuée par les préposés. Je vais le féliciter le jour où chaque intervenant pourra accorder plus de temps au résident qui cherche une oreille attentive. Je vais le féliciter lorsque les préposés auront le temps de faire marcher leurs patients plutôt que de leur foutre une  »couche » aux fesses, et ce, même s’ils ne sont pas incontinents. Je vais le féliciter lorsqu’il aura embauché suffisamment de préposés pour que ceux-ci cessent de tomber comme des mouches. Le jour où tous les besoins de nos aînés seront comblés par un nombre suffisant d’intervenants, nous pourrons enfin qualifier de milieux de vie ces parkings que sont devenus les CHSLD.