Pose des pneus d’hiver avant le 15 novembre : enfin Québec se réveille!

Enfin, le gouvernement du Québec se réveille! Après combien de morts? Après combien de blessés? Nos élus sortent de leur torpeur!

Par Ghislain Loiselle

Tout indique que la date limite pour la pose obligatoire des pneus d’hiver sera avancée au 15 novembre, soit un mois plus tôt que la date limite actuelle. Ce n’est pas trop tôt. Mi-octobre, il arrive souvent qu’il neige. Alors…

Un projet de loi doit en effet être déposé cette semaine à l’Assemblée nationale en vue d’améliorer le Code de la sécurité routière. Et parmi les cinq améliorations envisagées, il y a l’installation des pneumatiques d’hiver au maximum le 14 novembre, car le 15, ça devra être chose faite.

Pourquoi changer cette date? En raison des conditions hivernales hâtives qu’on retrouve dans de nombreuses régions du Québec, en particulier celles se trouvant à des latitudes plus proches du Nord. Mais aussi parce qu’il faut obliger les conducteurs à faire ce qu’ils devraient faire d’eux-mêmes. Parce qu’ils ne le font pas et mettent la vie des autres en danger, en plus de la leur, tout en générant des coûts pour leur je-m’en-foutisme.

Il est à noter que des amendes sont bien évidemment prévues pour les fautifs. Actuellement, un contrevenant s’expose à devoir payer entre 200 $ et 300 $ s’il n’a pas posé ses pneus d’hiver avant le 15 décembre. Lorsque la date limite du 15 novembre sera adoptée, et elle à toutes les chances de l’être, les amendes pourraient être différentes. C’est à voir.

Je demandais récemment sur 10-04 Média pourquoi on n’a pas le droit de stationner son véhicule en bordure de la rue la nuit à compter du 1er novembre jusqu’au 1er avril, à Rouyn-Noranda, Abitibi, mais qu’on a jusqu’au 15 décembre pour équiper son véhicule de pneus d’hiver?  »On doit déneiger à partir du 1er novembre, mais on peut garder ses pneus d’été jusqu’au 15 décembre… Trouvez l’erreur! », écrivais-je.

Je le répète. Si c’est en raison des opérations de déneigement qu’il faut laisser les rues dégagées alors pourquoi accorder un mois et demi de plus pour rouler avec ses pneumatiques d’été? Si je comprends bien, il commence à y avoir assez de neige pour déneiger à partir du 1er novembre, mais pas assez pour mettre ses pneus d’hiver! Illogique. Inconséquent. Visiblement, les autorités n’alignent pas leurs flûtes, ne sont pas au même diapason.

En Abitibi-Témiscamingue, et on n’était même pas encore le 1er novembre, il y avait eu une multitude de sorties de route dans cette région. Il y en a eu beaucoup d’autres par la suite. Et des morts. Et des blessés. Je pense que, dans bien des cas, le monde roulait trop vite, comme d’habitude. C’est une règle générale, on dirait. À laquelle il faut ajouter l’impatience et quelques cas de rage au volant. Dans d’autres cas, c’était la faute à Dame nature! Bien oui, les conditions routières sont souvent exécrables, compte tenu des conditions météorologiques dans ce temps de l’année… Ne dit-on pas qu’il faut adapter sa conduite à l’environnement? Mais comment faire avec des pneus d’été l’hiver? C’est vrai, on n’est pas encore l’hiver…

N’empêche que j’ai connu des gens qui, dans le temps que les pneus quatre saisons étaient permis, n’ont jamais eu d’accidents l’hiver malgré qu’ils roulaient avec ce type de pneus. Là, on n’est pas encore l’hiver, j’oubliais. La dernière des quatre saisons commencera dans une vingtaine de jours. La gadou, c’est pire que tout. La  »slush », ça  »flushe » les automobiles dans le fossé.  »Peut-être faudrait-il alors songer à les faire mettre le 1er novembre, les fameux pneus d’hiver, voire les pneus à clous », rédigeais-je. On est en Abitibi! La taïga ou forêt boréale descend jusqu’en Abitibi. Le saviez-vous? S’il y a assez de neige pour obliger le déneigement à compter du 1er novembre, il doit y avoir assez de neige pour nécessiter de rouler avec des pneus arborant le flocon et la montagne… Quand on part de Montréal à destination de Rouyn-Noranda, il faut tenir compte de la latitude et aussi de l’altitude. On est 1000 pieds plus haut que le fleuve Saint-Laurent, ici. Les Abitibiens, pour leur part, ont intérêt à devancer les dates limites. Inutile de dire pourquoi, tellement la raison est évidente.

Faites pas les timides donnez votre avis !
Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus