Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

Wolf Alice!

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 755 autres abonnés

 

Wolf Alice

Il y a peu de temps, j’ai découvert un groupe rock alternatif de Londres, Angleterre, Wolf Alice!

Par Ghislain Loiselle

Après avoir écouté plusieurs de leurs compositions, bon nombre m’ont plu au point de vous écrire quelques lignes sur cette formation dont la fondation remonte à 2010.

Ça faisait un bout que je souhaitais faire une nouvelle découverte, dénicher un  »band » avec un son, un style nouveau, rafraîchissant. Je l’ai trouvé. Voici une de leur pièce intitulée Freazy. Pour moi, c’est de la musique underground. Mais qui sort de la cave!

Le premier  »single » de Wolf Alice, Fluffy, a été lancé en février 2013 et le suivant, Bros, en mai. En octobre 2013, le groupe britannique sort son premier EP (album comportant quelques chansons). C’était Blush. Le deuxième, Creature Songs, est sorti en mai 2014 sur étiquette Dirty Hit Records. Le 24 février 2015, c’est Giant Peach, le premier extrait de l’album My Love Is Cool qui sera publié le 22 juin 2015.

Après deux ans de tournées, le groupe a annoncé la sortie d’un nouveau single, Yuk Foo, le 12 juin 2017, et de son deuxième album, Visions of a Life, pour le 29 septembre 2017. Ce dernier a été enregistré à Los Angeles avec le producteur Justin Meldal-Johnsen (Paramore, Beck, Nine Inch Nails). Le 5 juillet, un deuxième extrait, Don’t Delete The Kisses, est publié en ligne et la pochette de l’album est dévoilée. Il s’agit d’une photo de la tante d’Ellie, Helen, âgée d’une dizaine d’années, posant en tenue de danseuse classique dans un parc près d’un crâne de cheval. L’album se classe en deuxième position la semaine de sa sortie.

Avant d’aller plus loin, décortiquons un peu Wolf Alice. La chanteuse, c’est Ellie Rowsell. Elle est née le 19 juillet 1992. Elle a remporté l’édition 2000 du concours de chanteuse-compositrice du Holloway Arts Festival. Ne voulant pas chanter seule par la suite, elle crée Wolf Alice avec Sadie Cleary (basse), une amie d’enfance, et Joff Oddie (guitare), qu’elle a rencontré en recherchant des musiciens sur des forums internet. Le nom Wolf Alice vient d’une nouvelle (novel) d’Angela Carter. L’ensemble s’auto-produit un EP appelé Wolf Alice cette année-là, avec trois chansons – Every CloudWednesday et Destroy Me. C’est en plus d’une vidéo pour Wednesday.

Ellie et Joff rencontrent Joel Amey (précédemment chanteur du groupe Mafia Lights, de Guildford, lors d’un concert au Powers Bars, à Kilburn. En 2012, Joel rejoint le groupe comme batteur et Theo Ellis remplace Sadie à la basse la même année. La chanson Leaving You est publiée sur Soundcloud en téléchargement gratuit, ce qui leur vaut de passer sur British Broadcasting Radio (BBC) et d’être cités dans la rubrique ‘Radar’ du NME. Les membres tournent ensuite avec Peace et enregistrent une session pour l’émission de Huw Stephens sur Radio 1 en janvier 2013. Leur premier simple sur CD, Fluffy, sort en février 2013 sur le label Chess Club. Il est classé 35e dans les pièces de cette même année par le magazine NME. Le groupe publie son deuxième single, Bros, en mai 2013, sur Chess Club. Bros est une des premières chansons écrites par Ellie Rowsell. Le groupe la jouait à ses débuts. Le 7 octobre, Wolf Alice sort son premier EP (petit album) officiel, Blush, avec une vidéo officielle pour le morceau She. En décembre 2013, ils sont choisis par la BBC Radio comme groupe le plus présent sur des blogs au Royaume-Uni.

En 2014, ils signent avec Dirty Hit Records et sortent leur second EP, Creature Songs, en mai. Ils se produisent au Festival de Glastonbury le 28 juin. En décembre, le groupe est nommé « Révélation de l’année » au UK Festival Awards. Ils figurent sur la liste du « son de 2015 » établie par la BBC.

Leur premier album, My Love Is Cool, est sorti le 22 juin 2015. Il est produit par Mike Crossey, le producteur notamment du premier EP d’Arctic Monkeys. Il est noté 9/10 par le NME du 20 juin, le journaliste Mark Beaumont en parlant comme étant « facilement le meilleur premier album de la décennie jusqu’à présent. » Il entre à la deuxième place du classement des albums de l’OCC en Grande Bretagne. Le groupe se produit de nouveau à Glastonbury  le 26 juin. Aux NME Awards 2016, le groupe remporte le prix du meilleur groupe en concert, et Giant Peach est nommé meilleur morceau de l’année.

Dans sa première formation, le groupe jouait de la pop teintée de folk, comme les morceaux My London Now ou Sticks n Stones. Le son est devenu plus rock avec l’arrivée de la section rythmique. Le magazine Clash a décrit le groupe comme « l’enfant naturel du folk et du grunge ». Pour Fluffy, on a comparé les morceaux à Elastica et Hole alors que pour la face B, White Leather, on a évoqué The XX. Le groupe lui-même décrit sa musique comme étant du « rocky pop ». Ellie cite comme inspiration les Strokes, Yeah Yeah Yeahs, Pixies, White Stripes, les groupes à guitares en général…  Joel écoutait les Horrors, Klaxons et Metronomy.