Dixquatre.com est une plate-forme d’information rapide et axée sur les faits-divers et le commentaire. Nous sommes une équipe de passionnés qui a le désir de vous informer sans contrainte et manipulation de quiconque. Notre seul objectif est de vous transmettre les faits tels qu’ils sont.

Coup de feu au palais de justice de Maniwaki : la mère s’exprime

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 748 autres abonnés

 

Le 31 janvier vers 13 h, une opération policière avait été enclenchée au palais de justice de Maniwaki suite à une altercation entre un détenu et un constable spécial qui a mal tourné.

Rappelons que le jeune homme de 18 ans, Steven Bertrand, a reçu un projectile au niveau de la tête après avoir asséné un coup de bâton télescopique au constable en question.

Selon ce que mentionnait la mère de la victime, Julie Bertrand, sur sa page Facebook, son fils aurait demandé l’autorisation d’aller fumer une cigarette, ce qu’il lui a été refusé. Ce dernier aurait alors tout de même tenté de se diriger vers la sortie pour aller fumer. Il serait sorti de la salle où il était censé être confiné.

Le jeune homme marchait lentement et aurait par la suite été entouré par des gardes de sécurité dont celui qui était armé. La mère aurait demandé à son fils de retourner vers la salle, ce qu’il a fait. Il se serait par la suite énervé dans la salle.

Ensuite, les agents de Garda ainsi que le constable spécial auraient tenté de maîtriser le jeune homme, mais auraient eu de la difficulté à le contrôler. Le constable aurait mis son bras autour du cou de l’individu, mais ce dernier se serait débattu afin de se déprendre.

Rendu dans la salle, les agents auraient poussé Steven Bertrand par terre. Le constable aurait alors sorti son bâton télescopique et l’aurait frappé. La mère dit avoir demandé au garde de ne pas maganer son gars.  Le détenu aurait essayé de se lever et de sortir de la salle, mais les agents l’en ont empêché. C’est à ce moment que le jeune homme se serait énervé, aurait pris possession du bâton et aurait asséné un coup sur la tête du constable. Toujours selon la mère, ce serait à cet instant que le constable aurait sorti son arme et avisé le détenu de rester par terre, sinon il allait tirer.

La mère a demandé à plusieurs reprises au constable de lâcher son arme. Elle pouvait voir son fils assis avec le bâton dans la main. Elle mentionne également qu’après le tir, son fils était au sol et que personne ne s’en occupait.