Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

Quadistes et motoneigistes rappelés à l’ordre

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 764 autres abonnés

 

Il y a des règles à suivre avec les véhicules hors route.

Les utilisateurs de véhicules hors route et motoneiges n’ont pas le droit de circuler dans les rues et routes de la municipalité.

Par Ghislain Loiselle, blogueur

ghislainloiselle.blogspot.com

C’est ce que la Sûreté du Québec et la ville de Belleterre rappellent dans un communiqué conjoint que les contribuables viennent de recevoir avec leurs comptes de taxes 2018.

La SQ et Belleterre précisent que plusieurs plaintes ont été faites à l’effet que plusieurs quadistes et motoneigistes ne respectent pas les règles de la sécurité routière.

Voici ce qui est écrit textuellement dans la communication du corps de police québécois et de l’entité municipale :  »Les policiers désirent assurer la sécurité de tous les usagers pour éviter que des randonnées se terminent de façon tragique. Ils appliqueront les lois et règlements en vigueur, du Code criminel, du Code de la sécurité routière et de la Loi sur les véhicules hors route et ce sur les chemins publics, aux abords des sentiers récréotouristiques et sur des terrains privés. De plus, les agents interviendront s’ils constatent des infractions reliées à des comportements négligents, tels que la conduite imprudente, la capacité de conduire affaiblie par l’alcool ou la drogue, la vitesse, l’inattention et le non-respect de la signalisation, notamment lors de la circulation aux croisements des chemins publics. »

Aussi, les deux instances rappellent les quelques règles importantes que voici :

– Tout conducteur de véhicule hors route doit être âgé d’au moins 16 ans;

– Tout conducteur âgé de 16 ou 17 ans doit obligatoirement être titulaire d’un certificat d’aptitude délivré par la Fédération québécoise des clubs quads (FQCQ);– Tout conducteur de motoquad, également appelé VTT et quatre-roues au Québec, muni d’un siège d’appoint approuvé par le fabricant sur lequel prend place un passager doit être âgé d’au moins 18 ans;

– Tout conducteur d’autoquad, également nommé côte-à-côte au Québec, doit être âgé d’au moins 18 ans;

– Une personne en autorité sur un mineur qui tolère que ce dernier conduise un véhicule hors route est passible d’une amende de 550 $;

– Le port du casque est obligatoire en tout temps sur les voies publiques et sur les terrains privés même lors de courtes balades.

Même s’il vient de me parvenir, le communiqué en question a été rédigé le 4 octobre 2017 après les nombreuses plaintes et demeure valable en tout temps. La chasse à la carabine allait commencer dans la zone 13 correspondant à l’Abitibi-Témiscamingue, une partie de l’immense territoire du bureau de district installé à Rouyn-Noranda (il inclut le Nord-du-Québec). On peut comprendre qu’il s’applique à toute la région.