Guy Morin

Guy Morin

Propriétaire de AGM Sécurité, Président du collectif Tous contre un registre québécois des armes à feu (TCRQ), candidat du Parti conservateur du Québec, formateur en maniement des armes à feu, passionné par les questions de sécurité publique et tout ce qui a trait à défense légitime avec arme à feu et ce qui l'entoure. Prône les valeurs de liberté et de responsabilité individuelles et qualifié d'anarchiste par le Ministre Martin Coiteux
Guy Morin

À écouter tout ce qui se dit présentement au Québec sur la tuerie de la Floride, vous devez absolument être pour plus, et plus, et encore plus de contrôle.

Si vous êtes seulement pour plus de contrôle, vous êtes un inconscient, vous faites dans la demi-mesure, taisez-vous!

Si vous êtes pour le port d’arme, vous êtes un « Guy Morin » Oupsss!!! « Un cave »

Désolé, je commence à m’y faire et le P’tit Robert est sur le point d’ajouter mon nom à la définition.

Je suis d’accord qu’il y a des lacunes dans le système américain et que certains changements s’imposent. Ce n’est pas une raison pour bannir les AR-15 et restreindre tous les propriétaires d’armes à feu qui ne commettront jamais d’homicide de leur vie.

Mais encore là, pour une bonne partie de nos citoyens urbains québécois, le simple fait de posséder une arme fait de vous un problème potentiel de sécurité publique ou un tueur en devenir…

Un AR-15! Mais quel fou furieux a besoin de ça?

Quand je regarde les miens, je sais pourquoi j’en ai besoin. Aucune de ces raisons ne se rapproche de faire une tuerie ou tuer un individu. Sérieusement, que vous n’en vouliez pas et que vous ne me comprenez pas m’importe peu, même que ça m’indiffère. Savez-vous pourquoi? Parce que je respecte vos choix et j’aimerais que vous fassiez de même.

Oui aux États-Unis, ils ont des choses à améliorer. Je vous rappelle que tous ceux qui ont commis une tuerie de masse aux États-Unis auraient dû être détectés à plusieurs reprises et le système en place a failli.

Les solutions se retrouvent dans la détection, le contrôle et le traitement des personnes à risque. Faire de l’éducation sur les signes avant-coureurs qui peuvent mener à un drame : dépression, perte d’emplois, problèmes financiers, de couple, familiaux, alcool, drogue, et Un seul n’est pas problématique, mais quand ils s’additionnent c’est là qu’il faut être vigilant et agir.

La solution des lobbies « pour plus de contrôle » est toujours le nivellement par le bas en espérant réduire les risques.

« Ouinnn on a essayé, mais ça pas marche, faisons encore plus de contrôle pour réduire le risque. »

Dans le fond, ce sont des lobbies anti-armes et ils ne seront jamais satisfaits tant qu’il y aura encore une arme possédée légalement par un civil.

Les politiciens aiment bien la solution « pour plus de contrôle », ça leur permet de donner une utopie de fausse sécurité et de se donner bonne conscience quand l’inévitable revient les hanter.

« TOC! TOC! TOC! Qui est là? La réalité! »

Le contrôle de l’individu à risque est « important », mais il y en aura toujours un qui passera dans les mailles du filet avec une arme ou tout autre objet.

Est-ce que vous en êtes conscient?

Voilà, j’y arrive…

Je mets mon cerveau à off, je deviens un possédé de la NRA, un suppôt de Trump, un débile profond du Far West…

Quand le coucou réussit à passer outre les mesures de sécurité, on fait quoi?

Une tuerie de masse dure généralement moins de 5 minutes. L’appel au 911 se fait dans les 2 premières minutes et la cavalerie prend généralement 5 à 8 minutes pour arriver.

La seule solution viable pour diminuer le nombre de morts et de blessés, c’est d’éliminer la menace le plus rapidement possible. C’est là que le port d’arme aux gens volontaires, responsables, prêts à faire des formations et des pratiques régulières doit être mis en place.

Vous n’êtes pas d’accord?

Vous avez le droit à votre opinion, mais pourquoi ce refus catégorique d’en discuter sans insultes?

Mais de grâce, ne me dites pas que votre seule solution acceptable est de se cacher, attendre le cavalier et prier le Ti-Jésus.