Pascal Bergeron est le fondateur et le président actuel du journal Le Peuple – Les vrais enjeux. Il travaille à bâtir un nouveau média sérieux, fiable et documenté qui permettra aux gens d’obtenir un point de vue différent sur les défis que doivent affronter nos sociétés occidentales. Il considère que l’un des grands problèmes est le manque de diversité d’information et d’opinions dans le monde des médias traditionnels. Il déplore aussi les attaques constantes sur nos libertés.

Les contribuables financeront un centre sur le fédéralisme

Le gouvernement Couillard a célébré la journée du Commonwealth avec une subvention de 100 000 $ à l'UQAM.

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 723 autres abonnés

 

Lundi, la ministre fédérale des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a souligné la journée du Commonwealth. Le Commonwealth est une organisation qui regroupe 53 pays, dont la plupart ont des liens historiques avec le Royaume-Uni.

Parallèlement, le gouvernement Couillard a annoncé qu’il accordera une subvention de 100 000 $ pour la création d’un centre d’analyse politique, Constitution et Fédéralisme (CAP-CF). Ce centre sera dirigé par Alain-G. Gagnon, un défenseur du « fédéralisme multinational », et sera implémenté à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

L’un des objectifs du CAP-CF sera « d’inscrire davantage le Québec dans les réseaux internationaux de recherche et de réflexion sur les enjeux relatifs au constitutionnalisme et au fédéralisme ». Le ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, Jean-Marc Fournier, a dit que son gouvernement était « très heureux » et a lié le CAP-CF « à l’appel au dialogue lancé dans la Politique d’affirmation du Québec et de relations canadiennes ».

Rappelons qu’en juin 2017, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, avait présenté son projet pour que le Québec signe la constitution et redevienne membre de la fédération canadienne. Jusqu’à présent, son projet n’a pas suscité beaucoup d’enthousiasme dans le Canada anglais et parmi les citoyens québécois.

Source de l’article : Le Peuple – Les vrais enjeux

Source de la photo : Government of Alberta,  Flickr, CC BY-ND 2.0