Dixquatre.com est une plate-forme d’information rapide et axée sur les faits-divers et le commentaire. Nous sommes une équipe de passionnés qui a le désir de vous informer sans contrainte et manipulation de quiconque. Notre seul objectif est de vous transmettre les faits tels qu’ils sont.

Chauffeur de camions décédé à la mine Kiena de Val-d’Or : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 764 autres abonnés

 

La CNESST rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur le décès de M. Roméo Girard, chauffeur de camions pour le Groupe minier CMAC-Thyssen inc., survenu le 9 septembre 2017 à la mine Kiena, située à Val-d’Or.

Chronologie de l’accident

La mine Kiena est exploitée par l’entreprise Wesdome Gold Mines Ltd. Le jour de l’accident, M. Girard se trouvait sous terre, et avait pour mandat de transporter du minerai à bord d’un camion à benne basculante jusqu’au puits de la mine. Environ dix minutes après qu’il ait pris place à bord de son camion, deux autres travailleurs ont aperçu ce dernier immobilisé en travers de la rampe principale. Le camion était entré en collision avec un pilier rocheux et le chauffeur gisait, inconscient, contre le volant. Remonté à la surface, M. Girard a été transporté au Centre hospitalier de Val-d’Or, où son décès a été constaté.

Les causes de l’accident

L’enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes probables pour expliquer l’accident :

  • Le camion a descendu une portion de la rampe principale de la mine avec l’embrayage au point mort avant d’entrer en collision avec un pilier rocheux;
  • La force d’impact du camion avec la paroi rocheuse a projeté le travailleur, qui n’était pas attaché, au toit de la cabine du camion, provoquant son décès.

Comment éviter un tel accident

Les recommandations des fabricants à l’égard de leurs produits doivent être connues des utilisateurs et mises en application. À titre d’exemple, lorsque le fabricant d’un véhicule rend disponible sur ce véhicule une ceinture de sécurité et en recommande le port, les utilisateurs doivent respecter cette indication. Employeur et travailleurs ont tout avantage à profiter de la connaissance approfondie qu’ont les fabricants de leurs produits pour améliorer la santé et la sécurité dans leur milieu de travail.

Par la loi, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l’obligation de s’assurer que l’organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l’accomplir sont sécuritaires.

Les travailleurs doivent faire équipe avec l’employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

Suivis de l’enquête

  • La CNESST transmettra les conclusions de son enquête à l’Association minière du Québec et à l’Association des entrepreneurs miniers du Québec afin qu’ils en informent leurs membres;
  • Le rapport d’enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant le programme d’études Extraction de minerai, dans le but de sensibiliser les futurs travailleurs.