BLOGUE | Le début de la fin pour l’homme…

Hier, encore une fois, nous avons eu droit à la bondieuserie moralisatrice des gnugnuches offensées de LCN. Une journaleuse s’est rendue dans un dépanneur et a acheté une canette de boisson alcoolisée « FCKDUP ». Il n’en fallait pas moins pour entendre le cri de ralliement du Québec : « Oh mon Dieu, mais que fait le gouvernement ! » dans tous les hachélems et les bungalows de banlieue.

Notre bienveillante gouvernemaman – l’horreur aux mille mamelles – veut interdire la vente de breuvage alcoolisé de plus de 6,5% ailleurs que chez elle ; sur les tablettes de son monopole. Elle croit ainsi pouvoir protéger l’écervelé le plus stupide de ses électeurs chéris. Noble cause, mais contre nature.

DARWIN, TA GUEULE !

« Ce n’est pas la plus forte ni la plus intelligente des espèces qui survivra, mais celle qui sera la plus apte à changer. »

Charles Darwin

La sélection naturelle permet d’exprimer et de comprendre l’évolution des espèces et des populations par la sélection des individus ayant la meilleure capacité d’adaptation à leur environnement. Ce mécanisme permet l’évolution de l’espèce au fil des générations.

L’homo sapiens a 300 000 ans. Depuis la toute première tribu, les individus incapables de s’adapter se sont éliminés d’eux-mêmes, laissant la reproduction à ceux qui en étaient aptes. Les générations se sont succédées, bâtissant à chacune d’elles un meilleur patrimoine génétique et intellectuel, tirant des leçons de chaque geste stupide et mortel posé par l’idiot de la bande. Les tribus sont devenues des peuples, des sociétés, des nations… De tous les instants, la sélection naturelle a été présente. Même que, jusqu’à tout dernièrement dans l’Histoire, certains esprits tordus ont été tenté de la forcer, mais ça c’est une autre sujet.

TOUTE BONNE CHOSE A UNE FIN !

Depuis les progrès de la médecine, le mécanisme de la sélection naturelle est pratiquement hors service. Ceci dit, les individus nés avec un handicap physique ou une déficience intellectuelle arrivent maintenant à vivre au-delà de l’espérance de vie moyenne. Pensons au scientifique Stephen Hawking décédé à 76 ans. Combien de temps aurait-il survécu s’il était né au 16e siècle ?

Si la médecine moderne a réussi à pratiquement éradiquer le mécanisme de la sélection naturelle, qui voyait à supprimer les individus au physique ne leur permettant pas de s’adapter à la rudesse de l’environnement, elle n’est toujours pas parvenue à soigner à stupidité. Et c’est pas faute d’avoir essayé !

GÉNÉRATION D’ANTI-INNOCENTS

Quand on voit un jeune homme – au physique bien constitué – se jeter torse nu et en culotte courte sur un immense cactus, simplement pour voir ce que ça donnera, il est légitime de se demander en quoi la reproduction de cet individu sera bénéfique pour l’évolution de la race humaine. Idem quand on voit des jeunes bouffer des capsules de détergent (Tide Pods), surfer bêtement sur le toit d’une voiture ou s’introduire des tampons imbibés d’alcool dans le cul. La souffrance du gros imbécile, qui s’est collé au corps des dizaines de paquets de pétards à mèche, ne m’émeut pas. Il n’en est pas mort, malheureusement, mais dans le cas où il n’aurait pas survécu, l’évolution de la race humaine n’aurait pas été pénalisée…

Comme la médecine n’arrive pas à corriger ces défauts de fabrication cervicale et que le gouvernement n’aime pas perdre ce genre d’électeurs si aimables, l’État s’en occupe !

En légiférant, c’est-à-dire mettre en place un maximum d’anti-innocents comme l’interdiction de vendre une boisson alcoolisée de 12%… ou comme cette commission scolaire qui interdit à ses chauffeurs d’autobus d’écouter Choi Radio X, au même titre qu’il est interdit de grimper sur la structure du Pont de Québec ou de rouler sur l’autoroute 20 en scooter, l’État s’assure une base citoyenne bien bête et bien docile pour la prochaine élection par suffrage universel.

En voulant protéger ces individus inaptes à s’adapter aux changements de leur environnement, comme l’apparition d’une nouvelle boisson sucrée et fortement alcoolisée, la couleur attrayante d’un nouveau format de détergent ou à l’évolution des modes de transports, l’État freine l’évolution de la race.

IDIOCRATIE

Il y a un film qui m’a fait pleurer alors que beaucoup ont ri : Idiocratie de Mike Judge. Ce que je vois aujourd’hui, Mike Judge en a imaginé la suite, 500 ans plus tard. Depuis, je me méfie des électrolytes !

C’est à croire que la gnugnuche journalistique ne réalise pas qu’un idiot qui boirait un litre de bière à 5% va avoir la tête pas mal plus amochée que s’il buvait une canette de 568 mL de boisson sucrée (totalement infecte, n’oublions pas de le mentionner) à 12%. Parce que, disons-le, c’est impossible d’avaler le contenu de 2 canettes de cette cochonnerie imbuvable ; tiens… ça ferait un beau défi chez les abrutis : après avoir bouffé du détergent et sniffé des condoms, essayez de terminer une canette de FCKDUP… Partagez !

Mais non… Il faut de la mémère outrée, il en faut de la « mais-ça-se-peux-tu-des-affaires-de-même » des « j’peux-pas-croire-que-le gouvernement-s’en-occupera-pas » et de la chemise déchirée dans les Tim Hortons de la province…

Je n’en peux plus.

Le sacro-saint modèle québécois est une dystopie.

Et qu’est-ce qu’une dystopie ? C’est une utopie qui vire au cauchemar et qui conduit donc à une contre-utopie.

Et ça veut un tramway…

Cold Heimatlos est un chroniqueur à la plume irrévérencieuse, aux commentaires cinglants et à l’humour qui fait grincer des dents. Enseignant au niveau professionnel, auteur d’un roman noir, sa plus grande préoccupation est l’état lamentable dans laquelle se trouve la relation entre l’Homme et la liberté. C’est sous cet angle qu’il aborde ses sujets : le rétrécissement constant des libertés doit être expliqué et compris par le citoyen avant d’être dénoncé. Il s’insurge devant la douce et thérapeutique dictature de l’État et du dressage sensitif de l’Homme. Cette citation reflète sa pensée :
« Les êtres humains n’ont pas grandi en même temps que les institutions issues de leur cerveau. Ce sont surtout la faiblesse intellectuelle et morale des chefs et de leur ignorance qui mettent en danger notre civilisation. »
– Alexis Carrel in L’Homme, cet inconnu

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus