Cold Heimatlos est un chroniqueur à la plume irrévérencieuse, aux commentaires cinglants et à l’humour qui fait grincer des dents. Enseignant au niveau professionnel, auteur d’un roman noir, sa plus grande préoccupation est l’état lamentable dans laquelle se trouve la relation entre l’Homme et la liberté. C’est sous cet angle qu’il aborde ses sujets : le rétrécissement constant des libertés doit être expliqué et compris par le citoyen avant d’être dénoncé. Il s’insurge devant la douce et thérapeutique dictature de l’État et du dressage sensitif de l’Homme. Cette citation reflète sa pensée :
« Les êtres humains n’ont pas grandi en même temps que les institutions issues de leur cerveau. Ce sont surtout la faiblesse intellectuelle et morale des chefs et de leur ignorance qui mettent en danger notre civilisation. »
– Alexis Carrel in L’Homme, cet inconnu

BLOGUE | Les temps changent…

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 738 autres abonnés

 

Il m’est arrivé un truc cette nuit. Le genre de truc qui vous fait réfléchir, qui trouble et qui, après réflexion, vous écœure… Voilà, je participe à une page Facebook, mon point de vue y est très divergent de la pensée populaire dominante. Me faire injurier, traiter de tous les noms, me faire cracher ou chier dessus ne me dérange guère ; cela fait partie intégrante du triste lot de ceux qui ont la capacité de se séparer du troupeau, de marcher seul et d’être capables de penser différemment selon leur propre conscience.

Cette nuit, un type – qui n’est pas un ami au sens Facebook – que je soupçonne être assez brillant – appelons-le Gabriel pour être certain qu’il se reconnaisse – m’accuse de faire de la désinformation. Sur ladite page, je ne fais que partager des articles journalistique de par le monde et de l’opinion. Je lui souligne que désinformer consiste à mentir délibérément dans le but de tromper, et l’invite à me pointer l’article partagé qui est mensonger pour que je le retire, mon but n’étant pas de désinformer, mais d’offrir une vision différente. Il en est incapable. Je m’attends donc à une diarrhée injurieuse, c’est généralement ce qu’il se produit, car pour déclencher la colère des imbéciles, il suffit de les mettre en contradiction avec eux-mêmes !

Mais ce n’est pas ce qui est arrivé… Gabriel m’écrit : « Après avoir survolé votre profil, outre le racisme systémique et les pensées rétrogrades, avez-vous d’autres passions ? »

VLAN !… Un coup de madrier en plein front. Mais il fait quoi sur mon profil, lui ? De l’analyse psychologique, une enquête pour la GRC, il traque les prédateurs intellectuels ou il répertorie les droitistes pour en faire en registre ? J’suis pas con, je suis conscient que je laisse toutes mes publications accessibles à tous. Gabriel a-t-il une vie si vide qu’il la passe à survoler le profil des autres ? Suis-je le seul à ne pas le faire, à en avoir rien à foutre de votre vie, SURTOUT SI VOUS NE PENSEZ PAS COMME MOI ? Apparemment, le droit à la légitime différence, y connaissent pas !

Ce Gabriel croit que je suis rétrograde, cela confirme que nous ne sommes pas sur la même planète idéologique ; parce que je crois que 4-5 milliards de fonds publiques pour un tramway, alors que la dette de la province est de près de 205 000 000 000$ (soit 49,6% du PIB), celle du Canada de 652 000 000 000$ (et augmente seulement de 50 millions par jour !) Je suis rétrograde parce que je ne supporte pas que le fédéral massacre économiquement le pays avec des déficits de 20 milliards par année, alors que nous sommes les plus imposés et les plus taxés de l’Amérique du Nord… En 2018, afin d’être moderne, il faut être endetté personnellement à 170% de ses revenus, il faut avoir 5 cartes de crédit avec un taux d’intérêts à 22%, une grosse maison, changer de voiture au deux ans… Pour être moderne, il faut dépenser sans compter, c’est ça ? Si oui, je suis rétrograde et je vis très bien avec !

Mais ce n’est pas ce qui m’énerve. Non. Ce qui m’a mis en tabarnac, c’est son accusation de racisme systémique…

WTF ?

L’analyse de mon profil par un énergumène gauchisé démontre chez moi un racisme systémique ? Moi qui prône la diversité culturelle, qui varlope la Meute et sa maladie infantile la S.A., j’ai écrit un roman qui dénonce justement la bêtise du racisme au Mississippi, je ne me prononce à peu près jamais sur l’islamisation du territoire qui terrorise tout l’monde… C’est quoi cette accusation fourre-tout ? Si le racisme est une idéologie postulant une hiérarchie des races, il faudra me mentionner une seule de mes publications où je fais l’apologie de la race blanche… ou de n’importe quelle race. Ça aussi je lui ai demandé. Pas eu de réponses. Mais le câlisse va aller balancer ça partout. Je l’invite à relire la définition de désinformation, mais encore faut-il qu’il puisse la comprendre !

À plusieurs reprises j’ai tenté de quitter Facebook, mais un écriveux ça veut être lu… alors je finis toujours par revenir. Sauf que cette nuit, comme Léautaud, j’ai réalisé la quantité d’ânes qui me lisent sans rien comprendre, ni du cul ni de la tête. Depuis le temps que j’écris, on m’a injurié, on m’a conchié, même menacé de mort… mais jamais un de ces parasites n’avait analysé mon profil pour ensuite m’accuser d’un truc que je pourfends. Faut être un trou-du-cul d’une incroyable malhonnêteté pour finir si bas sur l’échelle de la capacité à argumenter…

Voilà, j’ai perdu. Trou-du-cul Gabriel 1, Cold 0… Il sera heureux.

Je continuerai ce blog, mais vous annonce mon retrait de la vie publique telle que vous la connaissez sur Facebook.

a BieN MarRé qUAnD mÊMe…

Kenavo…