BLOGUE | Il vous faut un pitbull à tout prix ? Assumez-en les conséquences…

perreault-pieces

L’arrondissement Ahuntsic-Cartierville a été le théâtre d’une nouvelle attaque évitable causée par un pitbull, cette fois contre une mère de famille occupée dans son propre jardin. L’animal a foncé sur elle sans motif apparent. Le Journal de Montréal résume ainsi l’agression :

« Il l’a mordue à au moins cinq reprises avant de lâcher prise, emportant au passage des lambeaux de chair sur la cuisse de sa victime. Son propriétaire s’est interposé avant de prendre la fuite avec l’animal dans ses bras d’après des voisins qui ont assisté à la scène. »

Heureusement, il n’y a pas eu de décès, cette fois-ci. Rappelons que la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a suspendu arbitrairement la réglementation de sa ville sur les pitbulls en décembre dernier, n’obligeant plus le port de la muselière et du harnais ! Voici déjà une première conséquence désastreuse de sa décision aussi irresponsable que stupide. Combien de victimes faudra-t-il avant qu’elle se réveille ?

Espérons que le gouvernement provincial tranchera plus prestement en légiférant rapidement sur ce sujet qu’à propos de la folie de la mairesse d’appuyer le port du hijab pour les policières…

Cet incident est survenu au moment même où un homme a dû subir plusieurs morsures de pitbull en s’interposant pour protéger son chien à Ottawa, nous apprend Radio-Canada : « La victime, qui a été transportée à l’hôpital, a trois plaies importantes : deux à gauche et une à droite du genou. Elle a aussi subi 15 lacérations mineures, notamment au visage et à l’abdomen. »

Un encadrement s’impose d’urgence…

Personnellement, je suis opposé à l’euthanasie pure et simple de ces animaux, comme de tout autre chien dangereux. Par contre, je crois que ceux qui veulent à tout prix posséder une telle bête devraient se voir assujettis à un certain nombre de critères très stricts. J’en vois neuf :

  • permis annuel renouvelable de 1000 $;
  • cours de dressage obligatoire;
  • stérilisation obligatoire de l’animal;
  • obligation de laisse et de muselière en public;
  • obligation d’une clôture, à domicile, d’au moins six pieds de hauteur, et munie de barbelés. La clôture devrait être enfoncée à six pieds de profondeur pour éviter que l’animal ne passe en dessous;
  • interdiction de possession de cet animal pour toute personne ne disposant pas de la force physique de le contrôler en public;
  • interdiction dans les foyers habités par des enfants ou des mineurs;
  • interdiction pour toute personne ayant un dossier criminel (Les chats sont d’adorables animaux de compagnie et ont une influence pacifiante sur leur propriétaire.)
  • toute dérogation à ces critères serait punissable d’une amende de 5000 $ par critère enfreint.

En clair, vous le voulez, votre adorable monstre ? Assumez-en la responsabilité.

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus