Pascal Bergeron est le fondateur et le président actuel du journal Le Peuple – Les vrais enjeux. Il travaille à bâtir un nouveau média sérieux, fiable et documenté qui permettra aux gens d’obtenir un point de vue différent sur les défis que doivent affronter nos sociétés occidentales. Il considère que l’un des grands problèmes est le manque de diversité d’information et d’opinions dans le monde des médias traditionnels. Il déplore aussi les attaques constantes sur nos libertés.

Les migrants illégaux continuent d’entrer au Québec

« Il n'y a pas de plan, on ne fait que dépenser de l'argent », s'est indigné le conservateur Pierre Paul-Hus en chambre.

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 750 autres abonnés

 

Jeudi à la Chambre des communes, des députés ont interrogé le gouvernement Trudeau au sujet de la crise des migrants à la frontière québéco-américaine.

Le conservateur Pierre Paul-Hus a cherché à savoir quel était le plan du premier ministre pour arrêter la migration illégale à la frontière. Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a répondu que « le gouvernement poursuit deux grands objectifs ». Il a enchaîné : « Premièrement, s’assurer que toutes les lois sont pleinement appliquées ; deuxièmement, que toutes les obligations internationales du Canada sont entièrement respectées ».

Comme synthèse, M. Paul-Hus a rétorqué : « Il n’y a pas de plan, on ne fait que dépenser de l’argent. Le problème, c’est que les gens continuent d’affluer par le chemin Roxham. Il n’y a personne qui leur dit que cela ne fonctionne pas comme cela ».

En outre, un député du Groupe parlementaire québécois (GPQ), Luc Thériault, a affirmé que le délai de traitement pour les demandes d’asile était tel qu’il pourrait s’échelonner sur 11 ans. Il a voulu savoir quand le nouveau système de triage promis par le gouvernement sera mis en oeuvre. Celui-ci devrait permettre de rediriger les migrants en région et en dehors du Québec.

Pour toute réponse, le ministre de l’Immigration, Ahmed Hussen, a expliqué qu’il continuait de travailler avec les provinces en plus d’investir dans les activités de sécurité frontalière et dans la Commission de l’immigration et du statut de réfugié.

Rappelons que le premier ministre Justin Trudeau a récemment admis qu’« il est illégal de traverser la frontière entre des postes frontaliers ». Pourtant, selon M. Paul-Hus, le mot d’ordre est de laisser entrer les migrants. Une note interne du gouvernement fédéral nous apprenait que les douaniers ont même été ramenés à l’ordre pour avoir donné aux journalistes des informations sur la crise des migrants illégaux.

Source de l’article : Le Peuple – Les vrais enjeux

Source de la photo : Courtoisie