Pascal Bergeron est le fondateur et le président actuel du journal Le Peuple – Les vrais enjeux. Il travaille à bâtir un nouveau média sérieux, fiable et documenté qui permettra aux gens d’obtenir un point de vue différent sur les défis que doivent affronter nos sociétés occidentales. Il considère que l’un des grands problèmes est le manque de diversité d’information et d’opinions dans le monde des médias traditionnels. Il déplore aussi les attaques constantes sur nos libertés.

12 000 migrants illégaux par mois cet été ?

Les chiffres ont été avancés par le gouvernement du Québec ; les douaniers craignent une pénurie d'agents.

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 738 autres abonnés

 

Jean-Pierre Fortin, président du syndicat des douaniers du Canada, était en entrevue à Radio X mardi pour parler de la crise de migrants illégaux qui secoue le Québec depuis le printemps dernier. M. Fortin a rappelé que le gouvernement du Québec s’attend à 400 migrants illégaux par jour l’été prochain, un phénomène qu’il ne voit pas d’un bon oeil.

Car les chiffres sont vertigineux : plus de 12 000 migrants par mois pourraient traverser illégalement la frontière durant la saison estivale. L’Agence des services frontaliers est sûrement parvenue aux mêmes conclusions que le gouvernement québécois, car elle a envoyé une note de service à ses employés pour les informer que des agents de partout au pays seront demandés en renfort afin de faire face à la hausse prévue de demandeurs d’asile.

Selon Jean-Pierre Fortin, le tweet de Justin Trudeau a provoqué en grande partie l’arrivée massive de migrants illégaux. Pour rappel, le 28 janvier 2017, le premier ministre avait écrit ce message sur Twitter : « À ceux qui fuient la persécution, la terreur et la guerre, sachez que le Canada vous accueillera… » Le message a été compris puisque la crise de migrants illégaux s’est amorcée autour de février-mars l’an dernier.

Avant la crise, selon M. Fortin, le dossier d’un demandeur d’asile était traité en 8 heures, mais le gouvernement a demandé d’accélérer le processus. Or, les douaniers ne sont pas en nombre suffisant pour maintenir la même rigueur dont ils faisaient preuve avant la crise. Le syndicat craint donc une pénurie d’agents et des délais supplémentaires dans les grands aéroports du pays au cours des prochains mois.

Les douaniers n’ont pas la vie facile depuis quelque temps. Non seulement doivent-ils composer avec un afflux massif de migrants illégaux, mais le gouvernement Trudeau leur demande aussi de garder le silence sur ce dossier.

Il y a quelques semaines, on apprenait en effet que les agents frontaliers avaient été ramenés à l’ordre pour avoir donné aux journalistes des informations sur la crise des migrants illégaux. Dans une note datée du 12 avril obtenue par Le Journal de Montréal, le gouvernement fédéral a rappelé à ses employés que « seuls les porte-parole désignés peuvent faire des déclarations ou des observations aux médias à propos des opérations sur le terrain ».

Source de l’article : Le Peuple – Les vrais enjeux

Source de photo : Facebook