M. Trudeau dit accueillir les « gens des quatre coins du monde »

D'après lui, les migrants vont générer une « croissance économique et une meilleure qualité de vie pour tous les Canadiens ».

Lundi, à la Chambre des communes, les parlementaires ont débattu au sujet de la crise des migrants illégaux. D’ailleurs, la députée conservatrice Lisa Raitt s’est inquiétée de « l’apparente incapacité du premier ministre à comprendre le sujet », puisqu’il « a ouvert toutes grandes les vannes » de la migration illégale, a-t-elle souligné. Elle a ensuite demandé aux libéraux s’ils prendraient des mesures concrètes afin d’« interrompre » l’afflux transfrontalier de migrants illégaux au pays.

En guise de réponse, le premier ministre Justin Trudeau a accusé les conservateurs de tenir des propos « alarmistes » et a assuré que le Canada était en mesure de gérer le flot de migrants illégaux qui déferle présentement. Il a ajouté que le système d’immigration en vigueur continuait à être appliqué « rigoureusement » et « dans la pleine mesure de tous les principes et règlements qui rassurent les Canadiens ».

Cela n’a pas convaincu le député conservateur Gérard Deltell. Ce dernier a souligné que le ministre de l’Immigration, Ahmed Hussen, avait déclaré le 27 mai à Global News que « nous n’apprécions pas ou n’accueillions pas les immigrants irréguliers ». Toujours selon M. Deltell, le ministre de l’Immigration aurait énoncé « le début du commencement de quelque chose qui pourrait ressembler à la vérité ».

M. Trudeau a tenté de justifier le « besoin d’immigration » en affirmant qu’elle sert à combler les « pénuries de main-d’oeuvre » au pays. Il a poursuivi sur cette lancée : « Nous accueillons des gens des quatre coins du monde parce que nous savons que cela amène une croissance économique et une meilleure qualité de vie pour tous les Canadiens. »

M. Deltell a précisé que, sous le règne des conservateurs, « les immigrants suivaient les règles ». Puis, il a demandé au premier ministre s’il regrettait son fameux tweet dans lequel, en janvier 2017, il avait déclaré que le pays était ouvert à ceux qui fuyaient « la persécution, la terreur et la guerre ». M. Trudeau a tout bonnement ignoré la question et a clamé qu’on a déjà constaté « des arrivées irrégulières chaque année [au] pays, et ce, même sous le gouvernement conservateur ».

Rappelons que, depuis le début de l’année, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a intercepté 7 307 migrants illégaux au Québec, tandis qu’ils ont été seulement 305 à entrer dans le reste du Canada. Les autorités s’attendent à une affluence de 400 migrants illégaux par jour, cet été, à la frontière québéco-américaine.

Source de l’article : Le Peuple – Les vrais enjeux

Source de photo : DoD News, FlickrCC BY 2.0

Pascal Bergeron est le fondateur et le président actuel du journal Le Peuple – Les vrais enjeux. Il travaille à bâtir un nouveau média sérieux, fiable et documenté qui permettra aux gens d’obtenir un point de vue différent sur les défis que doivent affronter nos sociétés occidentales. Il considère que l’un des grands problèmes est le manque de diversité d’information et d’opinions dans le monde des médias traditionnels. Il déplore aussi les attaques constantes sur nos libertés.


ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 908 autres abonnés