Pascal Bergeron est le fondateur et le président actuel du journal Le Peuple – Les vrais enjeux. Il travaille à bâtir un nouveau média sérieux, fiable et documenté qui permettra aux gens d’obtenir un point de vue différent sur les défis que doivent affronter nos sociétés occidentales. Il considère que l’un des grands problèmes est le manque de diversité d’information et d’opinions dans le monde des médias traditionnels. Il déplore aussi les attaques constantes sur nos libertés.

Ottawa accorde 50 M$ pour l’hébergement des migrants illégaux

Une solution « Band-Aid », selon les conservateurs, pour qui toute aide financière est un incitatif à la migration illégale.

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 750 autres abonnés

 

Le journal rapportait vendredi que le ministre de l’Immigration, Ahmed Hussen, s’était dit favorable à mettre fin à la migration illégale provenant du chemin Roxham. Pourtant, son gouvernement accumule les initiatives visant à l’encourager.

À lire par exemple le compte rendu de la dernière réunion du Groupe de travail intergouvernemental spécial sur la migration « irrégulière », qui s’est tenue mercredi, on est en droit de s’interroger sur les réelles intentions du fédéral.

On y parle notamment de « mesures coordonnées visant à faciliter la gestion de la migration irrégulière » ainsi que de « dialogue actif et productif afin de veiller à ce que les efforts collectifs continuent d’avancer ». On y parle aussi de la diffusion d’un « message dissuasif » envoyé aux Nigérians ainsi que d’« activités de sensibilisation ciblées aux États-Unis et au Canada afin de corriger toute information erronée ».

Bref, rien qui ne laisse croire que le gouvernement a la ferme intention d’arrêter l’hémorragie. D’autant plus qu’il a annoncé vendredi l’octroi de 50 millions aux provinces du Québec, de l’Ontario et du Manitoba pour les aider à héberger les migrants illégaux.

Une mesure qui a fait sursauter la critique du Parti conservateur en matière d’immigration, Michelle Rempel, pour qui il s’agit d’une « solution Band-Aid ». La députée conservatrice ne s’est pas gênée pour dire que toute aide financière additionnelle était un incitatif à la migration illégale. Elle a rappelé que le Canada devait d’abord et avant tout renégocier l’Entente sur les pays tiers sûrs.

Rappelons qu’en vertu de l’Entente, les États-Unis étant considérés comme un pays sûr, un migrant ou un réfugié qui entre par ce pays doit la majorité du temps y faire sa demande d’asile directement, même si sa destination finale est le Canada. Cependant, si la frontière canado-américaine est traversée illégalement, alors l’Entente ne s’applique pas.

Pour Mme Rempel, le gouvernement, dans ce dossier, a clairement montré qu’il avait abdiqué ses responsabilités en matière de gestion des frontières.

Source de l’article : Le Peuple – Les vrais enjeux

Source de photo : Marvin Lynchard, U.S. Department of Defense, Domaine public (Image rognée)