Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

Lune : le jour comme l’année durent 27 jours terrestres

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 731 autres abonnés

 

La Terre et la Lune forment ensemble un système.

On pourrait dire que l’année et le jour d’un satellite naturel comme la Lune sont de même durée. Ainsi, l’année durerait près d’un mois terrestre sur l’Astre de la nuit. Son jour également. C’est ce qu’on pourrait qualifier de jour-année… ou d’année-jour.

Par Ghislain Loiselle, blogueur

Parce que la Lune met 27,32 jours terrestres à effectuer son orbite autour de la Terre, définition d’une année, mais dans un système géocentrique dans ce cas. Et qu’elle met autant de temps à faire une rotation sur elle-même, définition d’un jour. Ou en tout cas, une rotation par défaut. Parce qu’en fait, elle ne tourne pas sur elle-même. Que non. Ayant toujours la même face tournée vers la Terre, en faisant une orbite autour de la Terre, elle se trouve à effectuer l’équivalent d’une rotation. C’est seulement par le jeu de la révolution ou orbite qu’elle fait un tour sur elle-même. Son année et son jour sont donc de 27,32 jours terrestres.

Pour la Terre, son année dure 365,26 jours? Pourquoi? Parce que notre planète met autant de temps à compléter une orbite ou révolution autour du Soleil. C’est ce qu’on appelle une année, ici dans un système héliocentrique. Mais elle prend 24 heures pour faire un tour sur elle-même ou rotation. C’est ce qui définit une journée.

Système Terre-Lune

La Lune est comme une planète.

Mais la Terre n’est pas un soleil et la véritable année de la Lune est en réalité exactement la même que celle de la Terre, car la Terre et la Lune forment un système et c’est ce dernier qui complète une révolution autour du Soleil en 365,26 jours.

La Lune est en effet une exception, dans le Système solaire.  La Lune, notre lune, est comme une planète. Si la Terre disparaissait comme par enchantement du jour au lendemain, la Lune poursuivra son orbite qui en est en réalité d’abord et avant tout une autour du Soleil. Même chose pour la Terre. Si la Lune disparaissait subitement, la Terre poursuivra sa translation. La seule chose qui se produirait, c’est que l’une comme l’autre ne subiraient plus les perturbations orbitales attribuables à leur présence respective, suivant la loi de la gravitation universelle.

Cela est tellement vrai que c’est le centre de gravité du système Terre-Lune qui décrit en fait l’orbite autour du Soleil. Ce centre se trouve à environ 1000 kilomètres à l’intérieur du globe terrestre. La Terre et la Lune constituent ensemble, du point de vue de la mécanique céleste, un ensemble rigide, comme si un lien matériel, une énorme barre, unissait les deux astres. C’est ce qu’on appelle un verrouillage gravitationnel. D’où le terme système Terre-Lune. Toutes les lunes de Jupiter, de Saturne et de Mars notamment, ont atteint comme la Lune terrestre le stade de présenter la même face à la planète autour de laquelle chacune gravite. Je précise que leur rotation sur elles-mêmes a été arrêtée avec le temps par une déformation de leur globe provoquée par l’attraction de la planète principale, centre de leur mouvement elliptique. C’est l’effet de marée dû à l’attraction universelle.

Orbite sinusoïdale et hélicoïdale

Je me dois de souligner que l’orbite de la Lune n’est pas circulaire. Elle est elliptique. Et la Lune tourne sans cesse autour de la Terre à raison de 12 révolutions par année terrestre. Elle suit un mouvement hélicoïdal (comme un ressort étiré) autour de la Terre. Tout cela a pour effet de faire décrire à la Terre une ligne sinueuse de part et d’autre de son propre orbite. Même chose pour la Lune. Son orbite est sinusoïdale en plus d’être en colimaçon. Et je dois également préciser que ce que je viens de dire sur la Terre et la Lune est également applicable au Soleil. Lui aussi oscille de part et d’autre de la trajectoire (hélicoïdale elle aussi et dont le cycle complet de ce mouvement est de 26 000 ans, soit l’équivalent d’une précession complète des équinoxes) qu’il suit vers son apex (point de la sphère céleste se trouvant dans la constellation de la Lyre), dans sa révolution autour de notre galaxie, la Voie lactée. Le trajet en ressort étiré également suivi par le Soleil est dans son cas perturbé par la présence de tous les corps qui gravitent autour de lui, en particulier par les plus gros, en l’occurrence Jupiter, planète 318 fois plus massive que la Terre et la plus proche des planètes dites géantes. L’orbite du Soleil autour de la Voie lactée dure 226 millions d’années.