Pascal Bergeron est le fondateur et le président actuel du journal Le Peuple – Les vrais enjeux. Il travaille à bâtir un nouveau média sérieux, fiable et documenté qui permettra aux gens d’obtenir un point de vue différent sur les défis que doivent affronter nos sociétés occidentales. Il considère que l’un des grands problèmes est le manque de diversité d’information et d’opinions dans le monde des médias traditionnels. Il déplore aussi les attaques constantes sur nos libertés.

Migrants illégaux : où est le plan du gouvernement Trudeau ?

En chambre, les libéraux n'ont pu présenter de mesures tangibles pour protéger la frontière québéco-américaine.

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 750 autres abonnés

 

Lundi, le ministre de l’Immigration, Ahmed Hussen, a annoncé dans un communiqué de presse avoir eu « une rencontre productive » avec la secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis, Kirstjen M. Nielsen.

M. Hussen a affirmé avoir abordé avec Mme Nielsen un « large éventail de questions » en rapport avec la migration illégale, qu’il qualifie de migration « irrégulière ». Toutefois, il n’a pas annoncé de mesures pour endiguer le flot de migrants illégaux à la frontière québéco-américaine. Tout au plus a-t-il réitéré, avec Mme Nielsen, « leur détermination à se concerter pour surveiller et analyser les flux migratoires transfrontaliers ».

Parallèlement, à la Chambre des communes, le député conservateur Pierre Paul-Hus a interpellé les libéraux au sujet des migrants illégaux. Il a déploré qu’aucune action concrète n’ait été prise et a lancé : « Le premier ministre doit prendre le leadership dans ce dossier et faire des propositions tangibles pour protéger nos frontières. C’est pour quand, le plan ? »

Le secrétaire parlementaire du ministre de l’Immigration, Serge Cormier, a vanté les 50 millions de dollars que le gouvernement Trudeau a alloués au Québec, à l’Ontario et au Manitoba pour les aider à héberger les migrants illégaux. « Nous allons continuer de travailler très fort avec ces provinces, au groupe de travail, pour continuer à parler de cet enjeu », a-t-il affirmé.

M. Paul-Hus a souligné que ce « petit remboursement » était bien accueillie par le Québec. Il a poursuivi : « Par contre, le premier ministre nous accuse souvent de semer la peur et la division quand nous lui rappelons sa responsabilité de faire respecter les lois pour le contrôle de nos frontières et du système d’immigration. […] Ce n’est pas une question de peur, mais plutôt une question de respect de la souveraineté du Canada. Où est le plan ? »

En guise de réponse, le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a rappelé que 173 millions de dollars ont été débloqués afin d’accélérer le traitement des demandes d’asile et d’améliorer les opérations de sécurité à la frontière. Il a insisté sur la nécessité de « respecter toutes les obligations internationales du Canada » et a affirmé que les agences de sécurités du pays pouvaient faire face à toutes les situations, « habituelles ou inhabituelles ».

Source de l’article : Le Peuple – Les vrais enjeux

Source de photo : DoD News, Flickr, CC BY 2.0