Pascal Bergeron est le fondateur et le président actuel du journal Le Peuple – Les vrais enjeux. Il travaille à bâtir un nouveau média sérieux, fiable et documenté qui permettra aux gens d’obtenir un point de vue différent sur les défis que doivent affronter nos sociétés occidentales. Il considère que l’un des grands problèmes est le manque de diversité d’information et d’opinions dans le monde des médias traditionnels. Il déplore aussi les attaques constantes sur nos libertés.

Une députée libérale a rencontré un groupe islamiste

La rencontre a eu lieu entre Anju Dhillon et le Conseil national des musulmans canadiens, proche des Frères musulmans.

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 902 autres abonnés

La députée libérale de la circonscription de Dorval-Lachine-LaSalle, Anju Dhillon, a rencontré mardi des représentants du Conseil national des musulmans canadiens (CNMC-CAIR). Sur sa page Facebook, Mme Dhillon a affirmé que la rencontre avait pour sujets les « enjeux liées (sic) à la communauté telles (sic) que le racisme et l’intersectionnalité ».

« Le [CNMC] est un organisme sans but lucratif qui protège les droits de la personne et les libertés civiles au Canada, qui lutte contre la discrimination et l’islamophobie, qui favorise la compréhension mutuelle et qui défend les intérêts publics des musulmans canadiens », est-il écrit dans le message publié sur la page Facebook de la députée.

Ce qui manque toutefois à cette description, c’est le côté un peu plus obscur de l’organisation.

Le Conseil national des musulmans canadiens

Le CNMC-CAIR Canada est affilié à l’organisme américain Council on American-Islamic Relations (CAIR), accusé à plusieurs reprises d’être un bailleur de fonds du groupe terroriste Hamas. C’est pour cette raison que le FBI, en 2009, avait mis un terme à tous ses contacts avec le CAIR. En 2014, la GRC avait ordonné à sa division du Manitoba de se dissocier d’un guide du CNMC qui endossait l’imam Siraj Wahhaj.

Membre des Frères musulmans, l’une des organisations responsables de la montée de l’intégrisme au vingtième siècle, Siraj Wahhaj est ouvertement sympathique à Al-Qaida et soutient que les hommes musulmans ont le droit de battre leurs femmes. Il avait été désigné co-conspirateur non inculpé dans le procès pour l’attentat à la voiture piégée contre le World Trade Center en 1993.

Plusieurs leaders actuels et passés du CNMC/CAIR-Canada appuient le programme politique des Frères musulmans, de même qu’ils se disent en faveur de la charia. Certains ont d’ailleurs fait du lobbying pour l’instauration de tribunaux de la charia au Canada.

Source de l’article : Facebook (Via Le Peuple – Les vrais enjeux)

Source de photo : Chambre des communes