Fusillade à Toronto ! Depuis qu’on a ouvert toutes grandes nos frontières, les honnêtes gens paient la note

Russel-Aurore Bouchard

Russel-Aurore Bouchard

Russel-Aurore Bouchard (née Russel Bouchard le 4 octobre 1948 à Chicoutimi) est une écrivaine et historienne québécoise habitant la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle s'est spécialisée dans l'histoire de cette région et a produit de nombreuses publications sur ce sujet. Ses derniers ouvrages sur l'ethnogenèse du Peuple métis de la Boréalie québécoise lui valent, aujourd'hui, d'être reconnue comme une spécialiste en ce domaine ainsi que le lien de mémoire de son peuple.
Russel-Aurore Bouchard

Avez-vous remarqué qu’ils évitent toujours soigneusement de mentionner l’origine ethnique de ces tueurs ?! Rarement des Canadiens de souche. 

C’est raciste de dire ça ? Qu’ils le prouvent et qu’ils aillent au Diable ! Avant que cette racaille venue du Sud n’envahisse notre pays où que les pays musulmans déversent chez nous ses malades de la religion, nous avions la paix au Canada. Personne ne tirait sur personne et un meurtre était un événement historique, y compris à Toronto.

Les vrais coupables ? Les politiciens qui ont ouvert nos frontières à tous ces gens, sans se soucier des conséquences. À cet égard, les libéraux, Trudeau, Couillard, sont les premiers coupables de cette violence nouvelle et inédite. Et qui va devoir payer la note ? Les honnêtes propriétaires d’armes à feu, les chasseurs, les tireurs sportifs et les honnêtes collectionneurs.

Quand un gouvernement n’a plus que la répression pour solutionner un problème, il a perdu le contrôle de la situation et devrait revoir ses manières d’intervention. L’ennemi, ce ne sont pas les honnêtes propriétaires d’armes à feu, mais les criminels venus d’ailleurs qui profitent de notre gentillesse pour défier nos lois et nous imposer la leur. Au lieu de s’en prendre à ses honnêtes citoyens et les tabasser par des lois aussi injustes que inefficaces, le gouvernement devrait plutôt s’en faire des alliés pour l’aider à contrer cette violence armée nouvelle.