Prof de philosophie au Collège Ahuntsic et blogueur. Résolument progressiste, je valorise l’égalité en droit et de fait de tous les êtres humains. Je m’intéresse tout particulièrement aux questions de racisme, d’islamophobie et à l’essor de l’extrême-droite identitaire. Pour finir, je suis pour l’émancipation des peuples, puis pour l’émancipation et la reconnaissance des minorités plurielles.

François Legault, en s’en prenant à la « bureaucratie », n’est-il pas lui aussi en train de prôner des mesures d’austérité?

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 723 autres abonnés

 

Xavier Camus

La Coalition avenir Québec ressort la même cassette à chaque élection, déjà entendue à l’ADQ de Mario Dumont : réduire la taille de l’État (pour faire plus de place au privé?).

Par exemple, en 2014, un article titrait : « Legault cible les fonctionnaires pour sauver des milliards » (Canoe, 6 mars). En 2018, Legault a toujours les mêmes préjugés conservateurs.

Dans une lettre ouverte, Sonia Legendre y voit également un mépris envers le personnel de la fonction publique :

« Encore ce matin, un politicien — François Legault pour le pas le nommer — mentionne qu’il faut réduire la taille de l’État et le nombre de nombreux fonctionnaires. Selon ses dires, ils seraient 350 000 qui donnent des services directs à la population et 200 000 associés à la bureaucratie! Pus capable d’entendre ce discours! »

« Mais c’est quoi la bureaucratie? J’ai été fonctionnaire 32 ans dont 10 à titre de gestionnaire de programmes gouvernementaux au gouvernement du Québec dans plusieurs ministères et organismes dont à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), aux ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et à la Société d’habitation du Québec. »

« La fonction publique joue un rôle important pour tous les citoyens. Les fonctionnaires sont un chien de garde contre tous ceux qui voudraient bien avoir accès aux programmes (donc à votre argent) sans y avoir droit. Bien sûr que ça ne fait pas toujours l’affaire des politiciens qui souhaiteraient parfois avoir plus de liberté d’action.

Les messages négatifs sur notre fonction publique sont néfastes, empêchant notamment nos jeunes talentueux d’y adhérer. C’est ce que vous voulez vraiment? Moi, je suis pu capable! »