Le Bonhomme Sept Heures est mort

perreault-pieces

 

Dire que j’avais commencé ce texte il y a de cela 1 an. Je le publie sans le modifier.

Dans moins d’une année aura lieu l’élection provinciale au Québec. Depuis 1972, le partage du pouvoir entre les libéraux et les péquistes se poursuit. Du côté libéral, pas besoin de se casser la tête pour l’élaboration d’un programme. Dans un premier temps, le jeu de l’immigration et de la concentration de la communauté anglophone dans certains comtés assure pratiquement 40 sièges aux libéraux avant même que l’élection ne soit déclarée. Ensuite, le spectre d’un nouveau référendum fait le reste du travail.

Il faut se rappeler qu’au moment du déclenchement des dernières élections provinciales, les sondages donnaient Pauline Marois gagnante. Le PQ avait fait de sa charte des valeurs son principal argument de vente. Mais le petit poing dans les airs du candidat Péladeau a fait chavirer l’élection et a placé le PLQ au pouvoir avec une forte majorité. M. Couillard n’avait plus à parler de quoi que ce soit, il avait juste à parler du référendum péquiste pour gagner l’élection.

Un nouveau joueur dans l’équation

La montée de la CAQ vient changer quelque peu la dynamique de la prochaine élection. Avec un PQ à 19% dans les intentions de vote, le parti de M. Lisée ne peut prétendre être celui qui peut mettre les libéraux à la porte. Pour le moment le chef péquiste ne peut espérer beaucoup plus que de se retrouver avec la balance du pouvoir dans le cas d’un gouvernement minoritaire. Dans le cas d’un gouvernement majoritaire, le PQ se retrouverait avec un rôle comparable à celui de Québec Solidaire.

Le Bonhomme Sept Heures est mort

Tant et aussi longtemps que le PQ était le gouvernement en attente, le PLQ n’avait qu’à parler de référendum. Avec une population favorable à environ 25% à la cause souverainiste, l’article un du PQ devient à ce moment un boulet et il n’y a plus de débat. À quand remonte la dernière élection portant sur autre chose que la souveraineté? Il y a bien eu l’élection de 2007 où un commentaire de Mario Dumont concernant les immigrants avait, contre toute attente, brouillé les cartes. Il avait dérangé les stratégies électorales de pratiquement tout le monde.

Les Québécois n’ont pas n’ont pas l’habitude d’avoir un débat. Un débat où la santé, l’éducation, la justice voire regarder la mise en place d’un éventuel registre des délinquants sexuel dangereux et pourquoi pas éliminer Revenus Québec et avoir un seul rapport d’impôt à remplir. Débat sur la production d’énergie. Présentement nous sommes en surplus de production, nous vendons à perte de l’électricité que nous produisons. Débat sur l’immigration et les valeurs québécoises. Dans ce genre de débat, l’usure du pouvoir du PLQ devient un très lourd fardeau et avec la CAQ comme gouvernement en attente et surtout en position pour recevoir les votes qui seront contre le gouvernement en place. En effet, depuis un certain temps, les Québécois ne votent pas pour mais bien contre un parti politique, donc celui qui est le plus susceptible de battre le PLQ a la possibilité de polariser un certain nombre de vote de contestation.

La faiblesse de la CAQ

Comme le dit si bien son nom, la Coalition Avenir Québec est un point de rencontre de groupes ayant différentes opinions sur le même sujet. Comme le chef qui se qualifie d’extrême centre. Cela n’empêche pas qu’il devient parfois nécessaire de prendre une décision et que celle-ci sera nécessairement vers plus ou vers moins d’État, concernant l’enjeu du moment. Le manque de constance dans les décisions peut être perçu par certain comme étant le jeu de la girouette ou même un recul dans certaine situations. Connaissez-vous les valeurs que la CAQ désire défendre s’ils étaient au pouvoir?

La priorité de la CAQ

Pour les prochains mois, il sera de première importance pour M. Legault de trouver quelques têtes d’affiche pour compléter l’équipe de première ligne. Comme il est possible de penser que la CAQ puisse être le prochain gouvernement, cela devrait aider à trouver les candidats nécessaires, chose qui avait manqué à Mario Dumont en 2007.

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus