Une dame se fait rudoyer par les hommes de main de Trudeau

Saint-Anne-de-Sabrevois
Une femme pose des questions à Trudeau, qui dit être en dialogue alors qu’il s’écoute parler tout seul au micro… comme d’habitude. 
Par : Stéphane E. Roy

Ensuite, cette dame se fait rudoyer par les hommes de main de Trudeau, alors qu’elle n’a que posé des questions. Voilà que, comme cerise sur le sundae, un imbécile de la première espèce lui demande de s’identifier alors qu’elle n’a menacé personne et qu’elle n’a usé que de son droit de libre expression. (En passant, elle ne parlait que de l’immigration illégale.)

Qui est cet homme (policier) et quel est son droit de demander aux gens de s’identifier quand ils n’ont commis aucune infraction? Abus de pouvoir qui sert le gouvernement en place, le tout pour ne pas déranger la dictature du multiculturalisme imposé par Trudeau père pour en finir avec la nation québécoise qui inclut les gens de toutes origines qui y adhèrent. Cette femme, c’est ma mère; cette femme c’est votre soeur; cette femme s’inquiète pour sa nation, pour la dilution de notre nation dans un grand océan insipide et aseptisé.

Le peuple québécois a été soumis par la force. Par-dessus cet affront, maintenant, il est humilié, piétiné et traité de tous les noms et adjectifs par l’impérialisme canadien avec qui il n’a aucune entente, car nous n’avons même pas signé la constitution.

Ils ont peur de cette province qui n’est même pas dans la constitution.

C’est le mondialisme qui triomphe dans ce chaos où la force des nations est remplacée par la dictature des communautés – ou plutôt du communautarisme -, et par le trafic humain et de main-d’oeuvre, au grand bénéfices de qui? Les multinationales et les pays qui préfèrent devenir une mosaïque facilement gouvernable plutôt que des États souverains qui ont des comptes à rendre.

Ils ont eu peur que la Catalogne se sépare; ils ont eu peur de nous en 1995; maintenant, ils veulent en finir une fois pour toute avec la menace sur le mondialisme que font peser les nations indépendantes. Le Québec en est une de ces menaces.

Nous sommes plus fort que ce qu’ils veulent bien nous le faire croire et c’est bien ça qui leur fait peur.

Nous sommes triste à voir aller, car nous ne connaissons pas notre force.
This is the end.

Regardez le vidéo au complet, et plus attentivement l’abus à 4:28 :

Posted by Carl Brochu on Thursday, August 16, 2018

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 908 autres abonnés