CBC News s’excuse auprès de la députée Christine Moore

La députée néodémocrate de l’Abitibi-Témiscamingue, Christine Moore, a reçu des excuses de la part de CBC News qui admet ne pas avoir respecté l’ensemble de ses standards journalistiques avant de publier un article concernant des allégations d’inconduite sexuelle pesant contre elle. 

Publication d’un article

Le 8 mai dernier, CBC News publiait un article qui contenait des allégations contre la députée néodémocrate Christine Moore. L’article en question dénonçait également un déséquilibre de pouvoir entre la députée et un ex-militaire.

Madame Moore avait été invitée à répondre aux allégations. Cette dernière avait cependant demandé plus de temps, ce que CBC News n’avait pas respecté.

CBC News a admis qu’ils aurait dû laisser suffisamment de temps à Christine Moore pour fournir ses réponses avant d’effectuer cette publication.

Rappel des faits

La députée d’Abitibi-Témiscamingue, Christine Moore, avait été suspendue de ses fonctions le mardi 8 mai 2018, alors que le Nouveau Parti démocratique (NPD) enquêtait sur des allégations concernant un comportement inapproprié, que cette dernière aurait eu envers un vétéran, il y a cinq ans.

Blanchie

Au cours du mois de juillet 2018, suite au terme d’une enquête qui a été demandée par le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, madame Moore a été blanchie de tout acte répréhensible.

Selon ce que CBC News déclare dans un communiqué, c’est que l’article qui a été publié ne répondait pas à toutes les normes éditoriales et qu’il s’excuse auprès de Christine Moore.

 

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus