Pierre Poilievre – arrêtez d’essuyer vos pieds sur le « paillasson Trudeau »

perreault-pieces

Pierre Poilievre n’est pas très gentil ces jours-ci.

Le député de Carleton suggère que malgré leurs différences avec les libéraux, les conservateurs soutiennent le premier ministre du Canada dans ses négociations de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Jusque-là ça va bien.

Toutefois, il y a une façon de dire les choses. Poilievre a choisi de montrer son unité avec Justin Trudeau… en ordonnant au Mexique et aux États-Unis de cesser « de piétiner notre premier ministre comme s’il était un paillasson ». Ouch.

Traduction :

Bien que nous ne sommes pas toujours d’accord avec Trudeau, les conservateurs demandent au Mexique et aux États-Unis d’arrêter de piétiner sur notre premier ministre comme s’il était un paillasson. Des emplois canadiens sont en jeu.

Insulte, ou élan de solidarité? C’est sûrement baveux, mais dans les faits, la solidarité y est : les conservateurs ont fait front commun avec les libéraux sur un enjeu critique.

La gestion de l’offre

L’enjeu en question est la gestion de l’offre – un mécanisme de contrôle de la production et de la fixation des prix dans certains secteurs agroalimentaires tels que les industries produisant le lait, les œufs et le poulet.

Malgré ses échecs, le système assure une stabilité aux producteurs canadiens et empêche le dumping de produits américains.

Peu importe, c’est apparemment la gestion de l’offre qui rend Donald Trump fou.

Voilà pourquoi les Américains et les Mexicains font une entente de libre-échange sans nous. Voilà pourquoi le Canada est exclu des négociations de l’ALENA.

C’est aussi pour cet enjeu que Maxime Bernier a quitté le Parti conservateur du Canada la semaine dernière.

La gestion de l’offre est une patate chaude qui a divisé les Conservateurs et qui mettra des milliers d’emplois en péril. C’est un problème.

Poilievre peut bien se moquer de Trudeau, mais quand on est solidaire, ce n’est pas juste pour les bons coups, hein?

Les députés peuvent bien pointer du doigt, mais la faute est partagée.

Moi je ne me fais pas d’illusions; Donald Trump va régler le problème pour nous.

Qu’en pensez-vous? Commentez ci-dessous et partagez!

 

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus