Sur la rétractation de Michelle Blanc

perreault-pieces

Je suis soulagé d’apprendre que Mme Blanc se rétracte.

Elle reconnaît avoir tout inventé : « J’ai publié […] une insinuation fausse sans aucun fondement ».

Dans deux Tweets différents, mercredi soir, elle laissait entendre les pires calomnies, poussant la méchanceté jusqu’à préciser l’âge des supposées victimes. Elle m’a volontairement traîné dans la boue.

TVA capture d’écran

Le lendemain matin, elle avait retiré ses publications diffamatoires en prétextant simplement qu’« il était tard »… 22h30? On peut inventer des calomnies à partir de 22h? Lisée s’était dit satisfait et avait passé l’éponge.

Dans la journée, l’affaire a pris l’ampleur d’une tempête médiatique, d’autant plus qu’elle a utilisé les termes « petit n*gre » dans un autre Tweet, à propos d’un préposé à la voix « africaine ». Lisée était toujours là pour minimiser les faits, en parlant d’« erreurs » : « On est tous des humains… »

TVA capture d’écran

Il a fallu une mise en demeure de ma part pour que Mme Blanc se rétracte enfin et admette qu’elle avait tout machiné. Sans quoi la rumeur infamante aurait persisté : il ne suffisait d’effacer les Tweets, voyons.

Et maintenant? J’ai retiré les mises en demeure, mais je reste sidéré par la violence de ses propos sordides. On ne peut pas réduire ça à une simple erreur. On a là une candidate qui calomnie ses opposant(e)s car elle manque d’arguments.

Le Parti québécois tolère vraiment ce genre de comportement de la part de ses candidat(e)s-vedettes?

 

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus