Maxime Bernier dit avoir reçu 90 000 $ depuis son retrait du PCC

Dans un courriel adressé à ses partisans mercredi, le député québécois Maxime Bernier soutient que sa campagne a pris son « élan » et qu’il compte dévoiler le nom ainsi que le logo de son nouveau parti la semaine prochaine. La campagne va si bien qu’il dit avoir recueilli plus de 90 000 $ depuis son départ du Parti conservateur du Canada (PCC).

Rappelons que le député de Beauce, déçu par ses derniers démêlés avec le caucus conservateur, a décidé de quitter la barque du PCC le 23 août dernier. M. Bernier avait accumulé plusieurs points de divergence depuis quelque temps avec son ancien parti, à commencer par le multiculturalisme à outrance. Ses positions sur ce dossier ont d’ailleurs provoqué de véritables secousses sismiques au pays, en particulier au sein même du PCC.

D’autres différends l’opposaient au PCC: la gestion de l’offre, la liberté d’expression, la péréquation et ce qu’il qualifie de « b.s. » d’entreprises. « Les Canadiens en ont assez de payer des impôts pour renflouer Bombardier, Ford et d’autres entreprises », a-t-il écrit à ce sujet.

Un récent sondage réalisé par la firme Nanos Research pour le compte du Globe and Mail révèle que 17 % des Canadiens seraient prêts à appuyer le nouveau parti de M. Bernier. Sur cette question, le député de Beauce affirme qu’il a reçu des centaines de lettres de personnes intéressées à devenir candidats sous sa nouvelle bannière.

Sources de l’article : iPolitics et Le Journal de Montréal (Via Le Peuple – Les vrais enjeux)

Source de la photo :  Andrew Scheer, FlickrCC0 1.0

 

Faites pas les timides donnez votre avis !
Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus