Madame Lise Payette, cette grande dame, n’est plus

perreault-pieces

Ce jeudi 6 septembre nous apprenons que Lise Payette est malheureusement décédée à son domicile à l’âge de 87 ans.

Lise Payette, née Lise Ouimet le 29 août 1931 à Verdun, est décédée le 5 septembre 2018 à son domicile. Madame Payette était non seulement une femme politique, mais également une écrivaine, une animatrice de télévision et une animatrice de radio québécoise.

Source : Encyclopédie Canadienne

Fille de Fernand Ouimet et de Cécile Chartier, elle fait ses études au Pensionnat de Ste-Angèle à Montréal où elle décroche un diplôme de Lettres-Sciences (1949). En 1951, elle épouse le journaliste André Payette et entreprend en 1954 une carrière radiophonique dans diverses stations à Trois-Rivières à Rouyn-Noranda à Québec et à Montréal.

Lors d’un séjour de six ans en France (de 1958 à 1964), elle écrit depuis Paris pour le magazine Châtelaine le Nouveau Journal, le Petit Journal, La Patrie et La Presse. Elle anime également aux côtés de Martine de Barsy l’émission « Interdit aux hommes » dans le cadre de laquelle elle réalise des entrevues avec de nombreuses personnalités européennes comme ; Jean Rostand, François Mauriac, Simone Veil, Françoise Sagan, Romain Gary, Louis Aragon, Catherine Deneuve, Jean-Paul Belmondo, Tino Rossi, Alain Delon, Gilbert Bécaud et Charles Trenet.

De retour à Montréal, elle anime tous les matins à l’antenne de la Société Radio-Canada (SRC) l’émission « Place aux femmes » (1965-1970) au cours de laquelle elle aborde sans détour, des sujets aussi délicats pour l’époque que le divorce, la violence familiale et conjugale et la maternité non désirée ou encore les obstacles rencontrés par les femmes aux études supérieures et à leur exclusion des sphères du pouvoir.

Diffusée dans une période d’ébullition sociale et culturelle, « Place aux femmes » a permis de sensibiliser les Québécois(es) à des problèmes partagés et à mettre à l’avant-scène la question de l’égalité des sexes. Cette émission est aujourd’hui considérée comme le premier magazine féministe de Radio-Canada.

En parallèle, elle anime tant sur le réseau français qu’anglais de Radio-Canada, les émissions « Easy,Sunday at the Fair », « D’un jour à l’autre », « Le temps des sauterelles » et « Studio 11 ». De 1972 à 1975, elle fait le saut à la télévision de Radio-Canada et prend la barre d’un talk-show de fin de soirée intitulée « Appelez-moi Lise ». Cette émission qui connaît un grand succès contribue à la faire connaître à un public plus large. En 1975, elle préside le Comité des fêtes nationales du Québec (voirFête de la Saint-Jean) et adhère au mouvement souverainiste.

Politique

Madame Payette a été élue députée du Parti québécois dans la circonscription électorale provinciale de Laurier-Dorion en 1976.
Elle a également  été :
  • Ministre des Consommateurs, Coopératives et Institutions financières dans le Gouvernement René Lévesque du 26 novembre 1976 au 21 septembre 1979,
  • Ministre d’État à la Condition féminine du 21 septembre 1979 au 30 avril 1981
  • Ministre d’État au Développement social du 6 novembre 1980 au 30 avril 1981 et quitte ensuite la vie politique

Prix et récompenses

  • Madame Lise Payette a reçue plusieurs prix et récompenses au cours sa carrière tels que ;
  • Femme de l’année, L’Association des femmes en communications (Canadian Women in Communications) (1994)
  • Prix Florence-Bird, Centre international des droits de la personne et du développement démocratique (1997)
  • Prix Gémeaux Hommage (1998)
  • Grand prix de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision (1998)
  • Médaille d’or du Mouvement national des Québécois et des Québécoises (2000)
  • Officier de l’Ordre national du Québec  (2001)
  • Prix Réalisations, Réseau des femmes d’affaires du Québec (2003)
  • Doctorat honoris causa (études féministes), Université du Québec à Montréal (2009)
  • Prix Pierre-Vadeboncœur, Confédération des syndicats nationaux (2012)
  • Prix Guy-Mauffette, Prix du Québec (2014)

C’est une grande dame qui nous a quitté. Nous désirons transmettre nos sincères condoléances à la famille et ainsi qu’aux proches éprouvés.

 

 

 

 

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus