MONTRÉAL : comité concernant le racisme systémique ou l’art de souffler sur la braise

OPINION | L’unité est une chose merveilleuse. Elle va souvent de pair avec la paix et le bonheur. L’ensemble des élus vise le même but : l’harmonie et la qualité de vie des citoyens.

Par contre, avec le temps, il arrive que l’unité ne soit pas totale. Des divergences d’opinions, sur différents sujets, peuvent causer des contestations. C’est normal.

Le rôle des élus est de tenter de retrouver l’unité démocratiquement.

La démocratie étant, par définition, une situation dans laquelle tout le monde a droit au partage de son opinion, clairement, sans dénigrement, en vue d’une entente qui procure ou pointe vers l’unité.

C’est beau n’est-ce pas ? Bon, maintenant le conte de fée est terminé.

À Montréal, l’administration de Valérie Plante (Projet Montréal) vient de recevoir une pétition, signée par plus de 15 000 citoyen(ne)s, qui demandent à s’exprimer. Un comité recevra donc des questions, des mémoires et des commentaires concernant « le racisme systémique à Montréal ».

Le sujet principal sera la difficulté de se trouver un emploi à Montréal pour certaines personnes.

J’ai le « feeling » qu’il y aura également de la manipulation d’information, une distorsion de la réalité montréalaise. Ne voulant surtout pas que l’on me traite de raciste, je n’étalerai pas mon feeling… pour le moment.

Une chose est certaine, Montréal est la plus grande ville du Québec, elle est également la plus grande ville francophone en Amérique du Nord. Elle attire des gens de partout dans le monde, elle est diversifiée.
Justement, je suis né à Montréal, j’y habite et j’adore cette ville du Québec.

Je suis un ardent défenseur de la diversité dans le respect de la langue, l’Histoire et la culture québécoise.

C’est difficile de trouver un emploi à Montréal, que l’on soit originaire du Québec ou lors de « l’atterrissage« , j’en conviens. C’est l’une des contraintes à envisager dans une grande ville.

Par contre, cette magnifique ville offre énormément de possibilités à des gens qui veulent s’épanouir dans un environnement diversifié.

Des outils sont disponibles, par l’entremise de plusieurs services à Montréal. Toute personne qui le désire vraiment peut se trouver un emploi, toujours faut-il qu’elle respecte les critères de l’emploi recherché.
De plus, il y a d’énormes possibilités d’entreprendre son rêve, son propre commerce ou entreprise.

Pour en revenir à cette nouvelle « commission municipale« , j’espère que le rapport final n’arrivera pas à la conclusion suivante :

« Les Montréalais sont racistes parce qu’ils n’acceptent pas d’engager, de s’adapter aux gens de couleurs ou aux immigrants. »

Ah oui, j’oubliais, contrairement à la mairesse de Montréal, je ne crois pas au multiculturalisme.

En tout cas…

 

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus