Trudeau et son ministre Goodale ont instrumentalisé le récent drame de Toronto

perreault-pieces

OPINION | Même s’il n’a pas été élu pour ça, l’idiot multiculturaliste et anti-Canadiens de souche que vous avez élu à Ottawa, vient de donner ordre à ses ministres de l’immigration, de la frontière trouée et de la Justice, d’étudier la façon dont son gouvernement pourrait s’y prendre pour bannir et saisir toutes les armes de poing et semi-automatiques appartenant aux civils respectueux des lois. Un droit et une liberté que nous avons acquis au fil de notre Histoire sont donc en train de nous être ravis par ce petit satrape qui gouverne le pays, de la façon la plus brutale et la plus frustrante qui soit.

Dans cette foulée totalitaire, Justin Trudeau et son ministre Goodale ont donc instrumentalisé le récent drame de Toronto et la guerre des gangs qui y sévit, au mépris de notre culture, de nos coutumes, de nos droits fondamentaux. Notre premier ministre répond en cela à la commande de son ami Georges Soros et de l’ONU qui, dans le cadre du projet orwellien du gouvernement mondial, projettent depuis longtemps de désarmer les citoyens de l’Occident démocratique.

Curieux détournement d’Histoire : pendant que les anciennes dictatures d’Europe de l’Est, pendant qu’Israël et plusieurs autres libéralisent l’accès aux armes à feu et au port d’armes, nous, en Occident, nous nous soviétisons. Sans que rien n’y paraisse, nous perdons droit après droit, liberté après liberté, notre honneur et notre dignité. Consciente de ce qui est en train de nous arriver comme membres des peuples fondateurs de ce pays, il est de mon devoir de vous rappeler que la liberté est le fruit d’une longue bataille pour l’obtenir, et l’objet d’une guerre de tous les jours pour la garder.

À ceux et celles qui croient que le combat est perdu d’avance, je réponds que les seuls combats perdus d’avance sont ceux que nous refusons de prendre. Première étape, interpellez vos députés et dites-leur bien que vous allez travailler contre eux lors de la prochaine campagne électorale s’ils ne défendent pas courageusement vos droits et libertés. Deuxième étape, mettez le gouvernement libéral à la porte quand l’heure du scrutin sera arrivée.

Car, si Trudeau et ses sbires du Parti libéral gagnent la prochaine élection, ils y seront pour encore vingt-cinq ans. Il faut comprendre que les immigrés que Justin aura fait entrer dans la plus totale illégalité et le plus odieux des désordres à notre frontière auront obtenu le droit de vote au cours de son deuxième mandat. Et c’est ce qu’il faut éviter à tous prix si nous voulons avoir encore une place dans notre propre pays…

 

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus