Comprendre le « vetting » et comment on filtre les candidat(e)s en élection

La campagne électorale était à peine lancée que déjà les médias avaient quelques dérapages de candidates et candidats à se mettre sous la dent. On peut se poser en tant que citoyennes et citoyens bon nombre de questions sur les méthodes et les raisons de fouiller autant la vie privée de ceux qui mettent leur tête sur le poteau en vue d’être élu. Voici un petit guide pour mieux comprendre le « vetting », mot anglais qui désigne le filtrage des individus qui se présentent et qui est fait par les partis politiques.

Quels sont les outils utilisés pour le vetting ?

Ils peuvent être relativement nombreux, mais trois sont majeurs : les moteurs de recherche, le plumitif et, cadeau de ma part pour la lecture de ce billet, Internet Archive. Oui ! Oui ! Un vrai cadeau ! C’est ce dernier qui est trop peu connu malheureusement par certaines organisations. Internet Archive est un projet qui, comme son nom l’indique, archive un impressionnant nombre de pages du web et qui résiste à la supression de contenu. En clair, vous avez beau supprimer un article, la mémoire de ce projet est redoutable et vous hantera pendant longtemps. C’est ce qui a fait dérailler en cours de campagne des candidats et candidates qui croyaient avoir définitivement mis en oubli leurs contenus gênants alors qu’il suffit d’entrer une adresse dans la « wayback machine » pour, comme par magie, voir apparaître la page supprimée.

De l’obsession de présenter un candidat par comté

Pour démontrer la force de son parti et de son organisation, les partis politiques s’affairent à présenter des candidates et candidats dans chacun des comtés. Évidemment, si vous tenez à un candidat vedette, vous ne l’offrirez pas en pâture dans un comté qui lui serait hostile dès le départ. Voici donc quelques définitions :

Candidat poteau, ou un poteau : Il s’agit d’un(e) candidat(e) qu’on présente dans un comté perdu d’avance.

Candidat(e) parachuté(e) : Il s’agit d’un candidat qu’on présente dans un comté sûr, même si il ou elle ne l’a jamais habité.

C’est avec les candidat(e)s dits poteaux que malheureusement, on trouve le plus de dérapages. Souvent recrutés à la dernière minute ou sans de trop grandes considérations pour leurs qualités professionnelles ou individuelles, on les sert en pâture sur le bulletin de vote, sachant très bien qu’on les perdra. On leur offre souvent ensuite, comme remerciement, un poste à l’assemblée nationale à la recherche, dans un bureau de comté, etc. Dans ces comtés perdus d’avance, vous ne verrez pas l’autobus de campagne s’arrêter vraiment et le soutien au poteau est minimal.

Tous les chefs de parti, sans exception d’ici le débat, craignent qu’une bête noire d’un candidat leur explose au visage durant le débat.

Pourtant ce sont, campagne après campagne, ces derniers et dernières (les poteaux) qui minent souvent la crédibilité d’un parti. Cette campagne-ci ne fait pas exception. Qu’on pense à Pierre Marcotte ou encore à ce propriétaire de bar qui avait fait une soirée de Nain-Jean-Baptiste, les poteaux ont la fâcheuse habitude d’être ce qu’on appelle en politique des loose cannon. En clair, un loose cannon est ce type de personne imprévisible, comme un canon mal ancré, et qui dès qu’il tire peut le faire à peu près dans toutes les directions.

C’est pourquoi le vetting est une obsession des partis politiques. Les organisations doivent être plus efficaces que leurs rivaux dans la recherche de la bête noire des candidats et candidates qui peut, à tout moment, revenir hanter la conférence de presse ou pire, le débat des chefs ! C’est une anxiété qui dure tout au long de la campagne, à savoir si l’autre camp possède une information qu’il attend de dévoiler au moment où la chose fera le plus mal.

Le vetting doit donc être efficace, et visiblement encore cette année, du travail a été bâclé pour plusieurs des partis. Reste maintenant à voir si dans l’électorat, ces bavures auront eu raison du choix de l’électeur et de l’électrice.

 

Faites pas les timides donnez votre avis !
Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus