Image default

Quand Michelle Blanc ne suit plus les conseils de Michelle Blanc

En février 2007, Michelle Blanc, candidate dans Mercier, souvent taxées de spécialiste des médias sociaux, était de passage à Tout le monde en parle. Autour de la table, Pauline Marois. Michelle Blanc profite de l’occasion pour donner un aperçu de ce qu’elle proposerait comme conseillère web et médias sociaux si elle était en charge des communications numériques d’un parti, ou du moins, impliquée dans les stratégies numériques.

J’étais attaché politique quelques mois plus tard. On se souvient tous combien Michelle Blanc nous qualifiait d’attardés, de vieux politiciens qui boudaient l’usage du numérique en campagne. Michelle Blanc on le sait, et j’en suis, considère que le blogue est une planche de salut pour plusieurs entreprises et projets, lorsque bien utilisé. Force est d’admettre cependant qu’elle réalise actuellement qu’il est moins facile de communiquer sur le web quand on est plus gérante d’estrade mais dans le feu de la danse.

Voyons ce que Michelle Blanc conseillait à l’époque à Mme Pauline Marois.

Faites ce que je dis, pas ce que je fais en communications politique pour Michelle Blanc

Qu’en est-il maintenant qu’elle est la spécialiste du numérique du Parti québécois et de cette campagne électorale actuelle ? Si chaque membre a son site Internet, son nom de domaine « .quebec » et un blog qui vient avec, Michelle Blanc n’y aura posté que 2 billets. Seulement 2 billets durant toute la durée de la campagne électorale. On parle bien de la même Michelle Blanc pour qui il semblait si simple à une certaine époque de nous traiter de vieux mononcs du web.

Cette fois pourtant, toutes les conditions idéales semblaient en place pour que le déploiement stratégique de nos spécialistes des médias sociaux puissent se déployer. Or, l’utilisation des blogues au Parti québécois est au minimum, voire absente. On peut comprendre qu’avec le travail archéologique qu’auront fait les détracteurs des différents partis dans les publications web passées, les stratèges redoutent les pelures de banane. Est-ce une raison cependant pour que le cheval de bataille de Michelle, un Québec numérique plus fort et compétitif, ne mérite pas un article sur son blogue de campagne ? J’en serais surpris.

Je me souviens de tout ce beau monde qui se tapait sur les cuisses quand, à coups de jurons et d’insultes faciles, la communauté numérique se riait des stratèges. Aujourd’hui, à l’heure où il est temps de voir ce qu’une spécialiste du web peut apporter à son parti dans cette campagne électorale, on peut se poser la question suivante : est-ce que Michelle Blanc suit les conseils de Michelle Blanc ?

 

L’équipe de rédaction de DixQuatre s’assure de respecter des hauts standards de rigueur journalistique. Nous sommes vos yeux et vos oreilles en Abitibi-Témiscamingue.

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus