Le cannabis est légal au Canada – La marijuana au Québec maintenant permise

La marijuana est légale au Canada. Posséder du cannabis au Québec et en faire usage est donc permis depuis quelques heures déjà. Ce mercredi 17 octobre 2018 voit la promesse du premier ministre Justin Trudeau et des libéraux fédéraux rendue réalité. La légalisation du cannabis ne fait pourtant pas l’unanimité au pays et le Québec ne fait pas exception. Si la légalisation de la marijuana calme les inquiétudes des consommateurs qui craignaient d’être judiciarisés pour être trouvés en sa possession, des voix s’élèvent aussi pour rappeler les multiples enjeux, dans plusieurs secteurs sociaux, dont la réflexion ne semble pas avoir été complétée.

Le cannabis est légal, mais est-il pour autant légitimé?

La marijuana est légale au Québec – Cannabis légal au Canada

La légalisation de la marijuana aura été introduite d’abord par une date butoir. Peu après son élection, le premier ministre Justin Trudeau annonçait ses intentions de passer de la parole aux actes en proposant des « mesures législatives […] qui légaliseront et réglementeront la consommation de marijuana et limiteront l’accès à cette substance » dans son discours d’orientation des politiques gouvernementales en décembre 2015.

Il aura fallu près de 3 ans pour que soit légalisé le cannabis au Canada. Tout au long des 33 mois depuis cette annonce d’intention, le milieu médical, de l’éducation, de la justice, de la sécurité publique, de la santé, des services sociaux et divers intervenants communautaires ont tenté de s’opposer à la légalisation du cannabis ou du moins à suggérer un encadrement plus sévère de la culture, de la vente, de la possession et de la consommation de marijuana.

Bras de fer entre Trudeau et les provinces sur la légalisation du cannabis

En juillet 2018, les premiers ministres des provinces canadiennes réunis ont tous fait état du désengagement croissant du fédéral dans le financement des soins de santé. Une occasion qu’ils allaient utiliser pour rappeler que la légalisation du cannabis inquiétait pour la pression éventuelle qu’elle pouvait causer sur les soins de santé, les traitements en dépendances et les coûts qui y sont rattachés.

Des voix se sont aussi élevées dans le domaine de la sécurité publique où des inquiétudes sont grandissantes quant aux moyens dont disposent les policiers pour agir en matière notamment de conduite avec facultés affaiblies. Au moment de mettre en ligne cet article, les corps policiers déploraient encore le peu de moyens techniques disponibles pour détecter efficacement la présence de cannabis chez les consommateurs.

Autres inquiétudes du côté de la justice où plusieurs juristes s’inquiètent de voir les tribunaux engorgés, autant au municipal qu’au provincial, où les délits de conduites avec facultés affaiblies, possession de quantités supplémentaires à celles permises par la loi ou revente interdite pourraient être jugés.

Trudeau persiste et signe : le cannabis est légal, quoi qu’en pensent les provinces

Ce sera donc aux provinces maintenant d’encadrer les consommateurs de cannabis, comme elles le peuvent dans les limites permises par l’espace que leur laisse la loi fédérale. Chose certaine, le récent changement de gouvernement provincial au Québec, à peine assermenté et sans conseil des ministres formé, aura quelques jours pour observer la situation avant que les ministres de la santé, de la sécurité publique, de la justice, de l’éducation et des services sociaux notamment soient aux prises avec les questions qui ne manqueront pas de diviser l’opinion publique.

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus