Société québécoise du cannabis : pas de projet d’ouverture pour l’Abitibi

perreault-pieces

La Société québécoise du cannabis est l’entité de la Société des alcools du Québec qui aura le mandat de la vente légale du cannabis au Québec. Une page se tourne sur la longue histoire de la criminalisation de la marijuana avec l’entrée en vigueur le 17 octobre 2018 de la loi fédérale légalisant la possession et la consommation du cannabis au Québec. Quelle est donc cette société d’état qui fera ses choux gras… verts, des consommateurs.

La Société québécoise du cannabis : après la loterie et l’alcool, des revenus d’État sur la marijuana

Il est intéressant de lire la mission de la Société québécoise de cannabis :

Elle a pour mission d’assurer la vente au détail du cannabis dans une perspective de protection de la santé, afin d’intégrer les consommateurs au marché licite du cannabis et de les y maintenir, sans favoriser la consommation de cannabis.

Taxes sur la loterie, l’alcool, la cigarette et maintenant la marijuana qui se joint, sans mauvais jeux de mots, à la parade des revenus d’État sur la consommation mettant en danger la santé des usagers. Or, c’est à un fonds de recherche sur la prévention et le traitement des troubles liés au cannabis que les profits seront versés, selon le gouvernement.

Cannabis en Abitibi - Pas de points de vente de la Société Québécoise du Cannabis
Cannabis en Abitibi – Pas de points de vente de la Société québécoise du cannabis (Crédit photo : Pixabay)

On mise sur la vente en ligne comme vecteur de distribution du côté de la nouvelle Société québécoise du cannabis. On peut facilement imaginer qu’ainsi, le gouvernement du Québec s’évite de nombreuses levées de boucliers des municipalités et groupes sociaux qui pourraient s’opposer à la mise en place de points de vente physiques. Pas dans ma cour ! semble être le problème auquel sera confronté la Société des alcools du Québec quant au choix des emplacements.

C’est donc 20 Sociétés québécoises du cannabis qui seront progressivement implantées au Québec d’ici 2020 selon le rythme nécessaire qu’imposeront les consommateurs.

L’Abitibi absente des plans pour la vente de cannabis en succursale

Des 20 points de vente envisagés pour une Succursale québécoise du cannabis, les consommateurs de l’Abitibi-Témiscamingue devront faire une croix sur une succursale de proximité. Il faudra donc se rabattre sur la vente en ligne pour les consommateurs en région.

La distribution des points de vente comprend deux points de vente à Québec, quatre dans le grand Montréal, ainsi que plusieurs autres dans les villes de Lévis, Trois-Rivières, Drummondville, Rimouski, Saint-Jean-sur-Richelieu, Mirable, Joliette, Mascouche et Brossard.

Profession : vendeur et vendeuse de marijuana

Logo de la Société Québécoise de Cannabis

C’est presque surréaliste de parcourir le site Internet de la Société québécoise du cannabis. Particulièrement la section emplois où, vous en conviendrez, quoique le salaire de base de 14$ de l’heure est peu attirant, les avantages sociaux, eux, incluant les assurances et la formation continue, font presque rêver ceux que la criminalité empêchait de se mettre au vert.

Source de l’image en entête : Cannabis Culture sur Flickr

Chargement ...