La Terre se comporte comme un pendule géant!

La Terre tourne sur elle-même, se renfle à l’équateur et s’aplatit aux pôles en raison de la force centrifuge. Elle orbite aussi autour du Soleil. Puis, en raison des cycles de notre étoile autour de notre galaxie, la Voie lactée, notre planète effectue un mouvement de précession des équinoxes. Mais sait-on que la Planète bleue agit également comme un pendule?

Par Ghislain Loiselle

Son axe de rotation passe en effet d’une inclinaison allant de 22,1 degrés à 24,5 degrés à tous les 40 000 ans environ. La Terre est actuellement inclinée de 23,44 degrés sur le plan de l’écliptique.

Le pendule de l’horloge du temps

L’obliquité de l’axe de la Terre évolue selon un cycle de plus de 40 000 ans.

Ce mouvement de balancier est très lent. Tellement que dans un livre de géographie datant de 1957, l’inclinaison est indiquée comme étant de 23 degrés 27 minutes. C’est exactement comme aujourd’hui, 60 ans plus tard. Elle n’a pas changé, pour les degrés et les minutes d’arc.

L’axe change de seconde en seconde, de minute en minute, d’heure en heure, de jour en jour. Et donc d’année en année, de siècle en siècle, de millénaire en millénaire et cela depuis des lunes. Mais cette inclinaison se modifie très lentement.

[bsa_pro_ad_space id=6]

L’inclinaison s’atténue

L’axe s’en va présentement vers une inclinaison plus faible. Dans près de 10 000 ans, elle sera à son minimum : 22,1 degrés. Puis le pendule partira dans l’autre sens pour revenir dans 20 000 ans à l’obliquité actuelle.

Les conséquences du pendule

Quelle est conséquence d’une faible et d’une forte obliquité (24,5 degrés)? Elle est climatique.

Lorsque l’inclinaison est moyenne, comme aujourd’hui, à notre latitude, dans l’hémisphère Nord, les saisons sont telles qu’on les connaît. En tenant compte du fait que c’est en hiver, dans notre hémisphère, que la Terre se trouve au plus près du Soleil (périhélie), ces millénaires-ci, ce qui apporte un gain de 7 % d’énergie solaire ici.

Lors d’une inclinaison minimum de l’axe de rotation, les saisons sont moins marquées. Le Soleil frappe plus généreusement et uniformément jusqu’à des latitudes plus hautes, plus proche du pôle Nord. Sauf que dans 10 000 ans, c’est en hiver que notre planète se trouvera la plus éloignée du Soleil (aphélie). Cela privera l’hémisphère Nord de 7 % d’énergie solaire.

Au cours d’une obliquité maximale, c’est le contraire. Les saisons sont plus marquées, les hivers plus froids et les étés plus chauds. Tout se joue aux plus hauts parallèles, vers le Nord (dans notre demi-sphère terrestre). Six mois plus tard, d’année en année, la situation est alors la même de l’autre côté de la Terre, mais en se rapprochant de plus en plus vers le point pivot méridional, le pôle Sud, toujours à cause de l’angle d’attaque des rayons solaires.

Les causes du pendule

Qu’est-ce qui génère l’obliquité ou inclinaison de l’axe de la Terre et ce mouvement cyclique de balancier à travers tous les autres? Plusieurs facteurs peuvent influer ces données. Mais il faut considérer qu’ils sont répétitifs, puisqu’on se trouve devant un cycle bien réglé, comme celui d’une horloge.

On peut prendre en compte l’inégale répartition des masses à l’intérieur du globe en mouvement de rotation et de révolution.

Nous pouvons aussi considérer la présence de plusieurs corps agissant par leur force gravitationnelle sur la Terre. Il y a d’abord le Soleil, puis la Lune et des planètes, notamment Vénus et Mars, mais surtout Jupiter.

Il faut aussi considérer le trajet hélicoïdal que suit la Soleil dans son mouvement de translation dans la Voie lactée. Ce dernier suit effectivement un chemin formant comme un ressort étiré, dans son orbite autour de notre galaxie (spirale barrée, en forme de disque, de lentille). Comme s’il y avait un centre de gravité en présence au centre de la spire. Cela peut peut-être jouer dans la balance (pour expliquer l’effet de pendule). C’est un peu comme une automobile roulant sur une route sinueuse et amenant les passagers à être entraînés de gauche à droite dans les virages.

La Lune forme également une ligne de ressort étiré lorsqu’elle orbite autour de la Terre. Même chose pour toutes les planètes effectuant leur voyage autour du Soleil. Car notre étoile et tout son cortège de corps progressent, dans la galaxie, dans l’espace.

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus