Image default

Appartement saccagé : objets sexuels et vêtements d’enfants dérobés chez une amie

Jessika St-Amour, 29 ans, fréquentait Tommy Dupuis depuis un mois et demi quand elle a constaté l’état dans lequel se trouvait son logement. Elle avait choisi de rompre la relation avec Dupuis et souhaitait que ce dernier prenne possession de ses effets personnels laissés chez elle. C’est à ce moment qu’elle aurait constaté pour la première fois l’appartement saccagé.

« Le vendredi 19 (octobre), explique Mme St-Amour, après une soirée avec des amis j’ai décidé d’aller (lui) demander de venir ramasser ses choses ! En entrant dans son logement, c’était noirceur totale et tous les fils de sa cuisine pendaient… Lui était assis par terre dans la pièce du fond de son logement dans le noir total. »

La jeune femme est mère de trois enfants. Elle indique qu’elle était de plus en plus inconfortable avec le comportement de Dupuis qui, dit-elle, se permettait de hausser le ton avec son fils. Les enfants connaissaient Tommy Dupuis depuis près 3 mois, puisque, explique Mme St-Amour, ils « aimaient jouer avec le chien. » Ils allaient même parfois seuls chez Dupuis en qui, dit-elle, elle a eu confiance jusqu’à ce que des objets disparaissent de chez elle.

Des jouets sexuels disparus et des vêtements retrouvés déchirés

Jessika St-Amour fréquentait Tommy Dupuis depuis quelques mois
Jessika St-Amour fréquentait Tommy Dupuis depuis quelques mois

Madame St-Amour affirme avoir eu la surprise de retrouver chez Tommy Dupuis des objets qui lui appartenait, dont des jouets sexuels, lubrifiant, haut de déshabillé, mais aussi ses factures d’électricité. Madame St-Amour dit ne pas craindre pour l’intégrité et la sécurité de ses enfants avec Dupuis quant aux objets dérobés.

« Ensemble, on fumait seulement du cannabis, mais je sais qu’il consommait beaucoup de speed car son vendeur venait des fois directement chez moi… » – Jessika St-Amour

Madame St-Amour a souhaité réagir à notre article pour exprimer que c’était elle qui avait contacté les propriétaires et gestionnaires de l’immeuble, ainsi que les services de police, pour indiquer ce qu’elle avait vu chez Tommy Dupuis. Elle se sent peu considérée dans les déboires liés au comportement allégué de Tommy Dupuis et indique que selon elle, le propriétaire s’inquiète plus de l’état des lieux que de la sécurité de sa personne comme locataire de l’immeuble.

L’équipe de rédaction de DixQuatre s’assure de respecter des hauts standards de rigueur journalistique. Nous sommes vos yeux et vos oreilles en Abitibi-Témiscamingue.

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus