Image default

Le décès de Jonathan Belley causé par un polytraumatisme par arme à feu

Le décès de Jonathan Belley a été causé par un polytraumatisme par arme à feu lors d’une opération policière.  Cette dernière est survenue le 20 août 2017 sur la route 393 à La Sarre en Abitibi-Ouest. 

DixQuatre.com Ariel Gauthier

Circonstances entourant le décès selon le coroner

Le 20 août 2017, suite  à une poursuite policière qui a pris fin sur la route 393 à La Sarre, Jonathan Belley a reçu deux décharges d’arme à feu. Il a reçu ces dernière alors qu’il était sorti de son véhicule et qu’il se dirigeait en direction des policiers avec un couteau.

Monsieur Belley a par la suite été conduit au centre hospitalier de La Sarre. Malgré tous les efforts déployés par l’équipe médicale sur place, il n’a pu être réanimé. Le décès de la victime a donc été prononcé.

DixQuatre.com Ariel Gauthier

Plusieurs vérifications ont été effectuées

Me Steeve Poisson, coroner au dossier, mentionne qu’un examen externe a été fait le 22 août 2017 au laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale à Montréal.

Des lésions traumatiques ont été mises en évidence dont celles de deux projectiles d’arme à feu ainsi qu’une lésion causée par une arme tranchante, un couteau.

DixQuatre.com Ariel Gauthier

Une autopsie a également été faite le même jour et au même endroit. Dans son rapport, le pathologiste a décrit deux lésions secondaires au passage de deux projectiles d’armes à feu : une sur le front et une au thorax. Il s’agit de deux blessures mortelles. Une autre lésion par arme tranchante a été relevée.

Blessure auto infligée

La lésion par arme tranchante avait été infligée par la victime elle-même. Cette lésion, bien qu’importante,  ne s’avérait cependant pas mortelle.

DixQuatre.com Ariel Gauthier

Jonathan Belley n’avait pas d’antécédents psychiatriques

Selon des proches, Jonathan Belley manifestait des idées suicidaires depuis quelques semaines, à la suite d’une rupture amoureuse. Ses idées suicidaires s’étaient accentuées durant la fin de semaine précédant le tragique événement.

DixQuatre.com Ariel Gauthier

Monsieur Belley était semble-t-il connu pour ses comportements agressifs et violents. Par contre, selon son dossier médical, il n’avait pas d’antécédents psychiatriques.

À la lumière de l’investigation, le décès de Jonathan Belley est attribuable à un polytraumatisme par arme à feu, secondaire au passage de deux projectiles.

DixQuatre.com Ariel Gauthier

L’enquête menée par le BEI a démontré les faits comme suit :

Vers 18 h le dimanche 20 août 2017, Jonathan Belley circule en sens opposé à celui d’une voiture de patrouille de la SQ et lance une canette de bière sur celle-ci. Pour tenter d’intercepter le véhicule, le policier fait demi-tour.

DixQuatre.com Ariel Gauthier

Devant le refus du conducteur de s’immobiliser, le policier engage une poursuite sur quelques kilomètres, en pleine ville, à très haute vitesse. Jonathan Belley bifurque dans un stationnement, coupe les voies et fonce dans une 2e auto-patrouille conduite par une policière venue en renfort.

DixQuatre.com Ariel Gauthier

Le premier policier stationne alors sa voiture derrière celle de l’automobiliste et le verbalise.

Devant plusieurs témoins civils, Jonathan Belley, armé d’un couteau, sort de son véhicule et fonce sur le policier en criant. Après l’avoir sommé de s’arrêter, les policiers font feu. Jonathan Belley est transporté à l’hôpital où son décès est constaté.

DixQuatre.com Ariel Gauthier

Conformément à la Loi sur la police, le BEI a transmis son rapport au Directeur des poursuites criminelles et pénales et au Bureau du coroner le 5 juin 2018.

C’est sur la base de ce rapport que le DPCP déterminera s’il y a lieu de porter des accusations contre les policiers impliqués.

L’équipe de rédaction de DixQuatre s’assure de respecter des hauts standards de rigueur journalistique. Nous sommes vos yeux et vos oreilles en Abitibi-Témiscamingue.

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus