C’est plate, mais la Terre est ronde… de plus en plus!

perreault-pieces

Des profanes, sur le plan scientifique, croient que notre planète est plate. Elle est aplatie aux pôles. Mais plus on avance dans le temps, sur le plan géologique, plus la Terre est ronde!

Par Ghislain Loiselle

Car, dès le 17e siècle, l’astronome Edmond Halley s’est aperçu – et il a été le premier à faire le constat – que la Planète bleue tournait de moins en moins vite. Elle épouse donc forcément de plus en plus la forme d’une sphère.

Quelle est la preuve de tout cela aujourd’hui? Des restes fossilisés de plantes possédant des anneaux de croissance quotidiens à l’intérieur de leurs anneaux annuels.

En d’autres termes, des anneaux de croissance, dans le corail fossilisé, ont révélé que la période des marées était différente il y a 360 millions d’années. Et donc que la période orbitale de la Lune devait également être différente.

La Terre était moins ronde à ses débuts

On pourrait dire que c’est plus aux débuts de la formation de la Terre que maintenant que celle-ci aurait pu ressembler un tant soit peu à quelque chose de plus plat que maintenant. Le disque d’accrétion, dans le premier milliard d’années du Système solaire, ressemblait en effet à une lentille. C’est le plan actuel de l’écliptique. La Terre a ramassé ce qui se trouvait sur sa plage. Une sphère s’est peu à peu constituée.

En astrophysique, on estime que lors de la formation de la Terre, il y a 4,6 milliards d’années, le jour devait durer environ 15 heures. La Planète bleue tournait donc très vite comparativement à aujourd’hui. Une année était ainsi composée de plus de 500 jours, à la naissance de la troisième planète à partir du Soleil.

Il y a 380 millions d’années, elle tournait un peu moins vite, mais plus rapidement sur elle-même, tout de même, qu’en 2018. Et le jour durait donc 22 heures ! Du coup, la Terre devenait de plus en plus sphérique, suivant la loi de l’attraction universelle et la force centrifuge en exercice réduit.

Aussi, il y avait alors encore forcément plus de jours dans une année que maintenant, 400 en fait, en comparaison des 365,25 à l’heure actuelle.

La Terre est ronde en partie à cause de la Lune

C’est la Lune qui est responsable de cette décélération et donc de la rotondité croissante de la Terre. La Lune se trouvait plus proche de la Terre dans le passé. On estime que sa distance était, il y a 380 millions d’années, de 3 % inférieure à celle d’aujourd’hui.

Cette donnée est importante quand on s’interroge sur l’origine de la Lune. Et sur sa fonction à une période où tout était en ébullition, à se refroidir, à se parfaire. L’évolution…

La rotation de notre planète n’a aussi cessé de diminuer.  La Terre ralentit de deux millisecondes par siècle. Donc, tous les 200 millions d’années environ, il lui faut une heure de plus pour boucler un tour complet.

Malgré ce ralentissement, la forme de la Terre s’approche encore d’un ellipsoïde, d’une sphère aplatie aux pôles.

À cause de la Lune… pourquoi?

Le mécanisme de freinage attribué à la Lune s’explique comme suit. La Lune orbite autour de la Terre en 27,3216 jours. Dans le même temps, elle effectue une rotation par défaut sur son axe parce qu’elle présente toujours la même face à la Terre. C’est à la fois la durée de sa période orbitale et de sa révolution.

Pendant très longtemps, le frottement dû aux forces de marée, à l’intérieur du système Terre-Lune, a ralenti la rotation de la Lune. Au point où l’Astre de la nuit présente toujours la même face à notre planète. La rotation terrestre a également freiné.

Emporté par son élan, le bourrelet du globe et de l’eau à sa surface ont tendance à devancer la Lune au lieu d’être parfaitement alignés sur sa trajectoire. Notre satellite naturel tire donc en permanence ces masses en arrière. Cela freine la totalité de la planète. C’est le phénomène dit des marées, liquides comme solides, car même la roche est visqueuse.

Le bourrelet de la Terre est dû à sa rotation

La rotation de la Terre entraîne l’apparition d’un bourrelet à l’équateur. Le diamètre terrestre est 43 kilomètres plus long à cet endroit que le diamètre polaire (du pôle Nord au pôle Sud). Le diamètre moyen du sphéroïde de référence appelé géoïde est d’environ 12 742 kilomètres. Ceci donne approximativement 40 000 kilomètres.

Ainsi, la rotation terrestre a des conséquences sur les vents et les courants marins. Et donc aussi sur la sphéricité de notre planète. Et du coup sur son aplatissement. Selon leur latitude, les points de la surface de la Terre ne se déplacent pas à la même vitesse. Un point de l’équateur parcourt les 40 000 kilomètres de la circonférence en 24 heures. C’est à la vitesse d’environ 1700 kilomètres à l’heure. La force centrifuge intervient. Comme lorsqu’on tourne dans un tourniquet, l’équateur est projeté vers l’extérieur. Ça aplatit la Terre, légèrement par rapport à l’ensemble.

Chargement ...