Pacte de Marrakesh : Bisbille et ratage de La Meute à Ottawa

Le fiasco est si grand que les cercles xénophobes hésitent à se partager les images honteuses sur Facebook : ils étaient moins de 300 alors qu’ils préparaient leur manif depuis plus d’un mois en espérant faire plier le gouvernement Trudeau quant au « Pacte de Marrakesh » sur les migrations.

L’influenceur d’extrême droite, Pierre Dion, était sur place (première photo ci-dessous) et n’en revenait pas des mensonges de La Meute :

J’ai frette estie […]. J’vais m’éloigner un peu pour pas faire de la marde. La Meute, ostie, sont supposés être 40 000. Regardez comment qu’on est. Regardez ostie de marde! Pas personne tabarnak, on est 500, ostie! La Meute est supposée être 40 000 membres, ostie, hahahahaha, une vraie farce.

Tout le gratin de l’extrême droite québécoise – 15 groupes distincts – s’était réuni en une « table ronde » afin de mettre sur pied cette manif historique. L’architecte de cette alliance n’était nul autre que Sylvain « Maikan » Brouillette, chef de La Meute, qui contrôlait le message d’une main de fer.

Pacte de Marrakesh Dans son égovidéo, Pierre Dion s’en plaindra : « Là, y’avait du monde de Q, « Q Anon », ils se sont fait enlever leurs pancartes par les groupes ». Deux femmes témoigneront : « La Meute pis Storm Alliance nous ont dit : « Enlevez vos gilets jaunes » ». Dion commente : « J’comprends pas qu’on n’a le droit de rien faire, c’est une manif! J’ai quasiment envie de côlisser mon camp » (voir les deux images de droite, ci-dessous).

Fidel à son habitude Pierre Dion fait encore de la chicane et se fait sortir par La Meute et Storm Aliance.

Fidèle à ses habitudes, Pierre Dion fait encore de la chicane et se fait sortir par La Meute et Storm Aliance.

Posted by Expose ton Fasciste on Saturday, December 8, 2018

M. Brouillette est reconnu pour imposer l’omertà lors des manifs de La Meute. Tel un dictateur, il contrôle le message pour que ses troupes néofascistes, composées de toutes sortes de racistes et conspirationnistes, ne viennent pas ternir l’image de son groupe qui s’avère pourtant bel et bien un groupe haineux anti-islam.

Pierre Dion va ensuite troller un militant de La Meute : « Tonio Sergerie de La Meute. J’viens de lui demander ils sont où ses 40 000 membres. » Ce dernier a répondu par un geste embarrassé de la main.

Constat de Dion : « 18 groupes : un de 40 000, un de 3000, etc. Je m’en tarbarnaque! Sont même pas 500! Y’avait peut-être 50-60 membres de La Meute. Lâchez ça! »

Des goons de La Meute l’ont ensuite approché pour l’éjecter manu militari. Un dur à cuir du nom de Marco Breton l’apostrophe en premier :

– « Toi je veux rien savoir de toi. Tu sais j’suis qui. Moi c’est Marco Breton, tu me traites d’antifa. ».
–Dion replace ses lunettes : « Attends un peu. »
–Marco : « Tu vas voir que j’suis pas un antifa. »
–« Qu’est-ce c’est ça, tu vas me crisser une volée là? Bin viens pas m’écoeurer. T’as ri de moi estie. T’as dit que j’faisais de la pilule. »
– Marco : « Tu dois en faire en tabarnak d’la coke. »
– « Va donc chier mon estie de gros mangeux de marde. Va chier Breton. »

Dion s’est ainsi fait expulser de la manif, alors qu’il ne faisait que partager sa paranoïa anti-immigration comme tous les autres. Quelle injustice!

Notons que le fameux Marco Breton – chef du groupe haineux Independance Day – est tellement noble de son côté que son bras droit est l’ex-chef du KKK québécois, qui avait voulu incendier la maison d’un Noir dans les années 1990, en plus de commettre des actes homophobes.

Les pires formations s’étaient donné rendez-vous : La Meute, Storm Alliance, III%, Northern Guard, Les Templiers (sic), etc., incluant des nébuleuses suprémacistes canadiennes (3e photo) et un groupe pro-Maxime Bernier, « Mad Max Bernier », qui filmait « live ». Bernier avait d’ailleurs confirmé sa présence, pour un important discours, auprès des organisateurs fascistes, mais s’est désisté à la dernière minute.

Une journaliste de Radio-Canada, Claudine Richard, est tombée dans le piège en présentant la manifestation comme un événement festif réunissant de sympathiques groupes citoyens, alors qu’elle se trouve à donner une tribune en or à des groupuscules haineux.

Elle affirmait avec le sourire : « On parle d’une manifestation bien ordonnée », puis elle cède le micro à Sylvain « Maikan » Brouillette pendant de longues secondes, nous distillant une propagande hallucinante qu’elle ne réfute pas.

Bref, l’extrême droite est divisée – au-dessus de 16 groupuscules au total pour moins de 300 manifestant(e)s – mais il faut se méfier de Brouillette qui tente de les fédérer sous son autorité et continue de charmer les grands médias qui se laissent berner à tout coup…

Pacte de Marrakesh

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus