LE REGISTRE ET LES INDIENS !

Les chefs des Premières Nations ne contestent pas le registre par solidarité avec tous les autres Québécois. Ils nous méprisent, méprisent les Métis et méprisent le gouvernement. Ils ne le font que pour eux, pour marquer leurs distances avec le gouvernement.

Par : Russel-Aurore Bouchard

Attention aux amalgames

Oui, ça peut nous aider dans notre lutte car plus nous sommes à contester, plus le gouvernement a de la pression. Mais les droits ancestraux des chasseurs et des propriétaires d’armes à feu sont loin de leurs préoccupations.

LE REGISTRE ET LES INDIENS !

Les pieds dans un piège à ours

En fait, M. Picard vient de comprendre que le gouvernement Couillard leur en a passé toute une et ils essaient de reprendre la balle qui a été rentrée dans leur but. En se présentant à la Commission parlementaire, trop sûrs d’eux, ils ont mis les pieds dans un piège à ours qui s’est refermé sur eux. Conclusion, il faut prendre leur contestation pour ce qu’elle est, pas plus.

Solidarité, courage et détermination

Ne nous fions que sur nous, sur notre solidarité, notre courage et notre détermination. Et si nous gagnons notre pari, tout le monde le gagne, Québécois de souche comme Indiens et Métis, chasseurs comme tireurs sportifs et collectionneurs. Car devant l’injustice et la tyrannie, nous sommes tous menacés, tous égaux dans les souffrances causées…

LE REGISTRE ET LES INDIENS !

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus