Pas question de nous laisser piétiner au nom du sang !

On se bat pour le bien de tous. On gagne tous ensemble ou on perd tous ensemble. Canadiens français, métis et Indiens, nous faisons tous partie des peuples fondateurs du Québec et du Canada. Pas de ségrégation entre nous !

Par : Russel-Aurore Bouchard

Totalement irresponsable

Cette demande saugrenue de Constant Awashish, grand chef du Conseil de la nation atikamekw, est une gifle à l’endroit de tous ceux et celles qui mènent ce même combat depuis cinq ans ! Elle montre à elle-seule toute la malveillance que contient cette loi de fous et n’aide pas du tout à corriger l’impair.

Pas question de nous laisser piétiner au nom du sang !

Au nom du sang

Cette loi est vraiment un poison qui divise et tue le sens commun, un liant essentiel dans un pays. Ça prend un gouvernement totalement irresponsable pour avoir planté un tel germe ! La loi 64 est en train de créer le chaos qui fait le malheur des peuples partout sur la planète alors que nous étions en paix. Face à l’injustice, nous sommes tous victimes. Et ici, nous sommes tous Canadiens français, tous métis, tous Indiens. La loi est immorale et injuste pour tous. Point à la ligne !

Très très malsain

Si ce n’est pas bon pour les gens des Premières Nations, ce n’est pas bon pour les métis et les Canadiens français. Nous appartenons tous à des peuples fondateurs. Nous sommes autochtones à 100%. À la différence des Indiens, notre combat contre le registre est valide pour tous les Québécois ; de souche ou pas ! Eux, ils ne demandent pas l’abolition de la loi, mais une exemption. C’est malsain ! Très très malsain !! Et ce n’est pas comme ça qu’on se bat pour le bien commun.

Commission parlementaire d’avril 2016

Mon petit bouquin est consacré au faux débat sur les armes à feu soutenu par les zélotes du gouvernement totalitaire de Philippe Couillard et la gauche réactionnaire du Québec.

Voilà le pourquoi de ce livre

Pour nous rentrer cette loi dans la gorge, Philippe Couillard a usé du même subterfuge que pour sa commission d’enquête bidon sur le racisme systémique au Québec : il a créé une fausse menace et invité des dépôts de mémoire uniquement par ceux qui disent comme lui. Depuis qu’il est arrivé au pouvoir, le Québec s’enlise et se voit dépouillé de ses droits et libertés continuellement. 

 

On m’a empêchée d’aller déposer un mémoire à la Commission parlementaire d’avril 2016 et je n’accepte pas ! Voilà le pourquoi de ce livre. Je résiste à l’oppression et aux manigances de ce dictateur.

À vous, maintenant de faire votre job et de faire l’effort de vous informer. Voici le lien Internet où il est disponible gratuitement : ARMES À FEU AU CANADA ET AU QUÉBEC.

Pas question de nous laisser piétiner au nom du sang !

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus