Sayona Québec est assujetti à la procédure d’un BAPE

perreault-pieces

Sayona Québec est assujetti à la procédure d’un BAPE. Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, annonce que le projet minier Authier Lithium de Sayona Québec en Abitibi-Témiscamingue présenté dans la demande d’autorisation déposée par l’entreprise le 20 décembre 2018, est assujetti à la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement menant au BAPE.

2 000 tonnes métriques selon les critères

Le ministre a fait savoir aujourd’hui que les résultats des travaux d’analyse réalisés par le personnel de son ministère lui permettent de confirmer cet assujettissement. En effet, selon les documents déposés par l’entreprise dans le cadre de sa demande d’autorisation, le projet minier aura une capacité maximale journalière d’extraction supérieure au seuil de 2 000 tonnes métriques selon les critères établis par le Règlement relatif à l’évaluation et l’examen des impacts sur l’environnement de certains projets.

Consultation publique sur ses enjeux

À ce titre, ce projet devra notamment faire l’objet d’une consultation publique sur ses enjeux, d’une étude d’impact du promoteur, d’une période d’information publique menée par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et d’une analyse environnementale du ministère.

Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques :

« La procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement, qui comprend notamment une étape d’information et de consultation publiques conduite par le BAPE, permettra à la population de s’exprimer et de s’informer. Ultimement, le promoteur pourra présenter les mesures de protection de l’environnement susceptibles d’assurer l’acceptabilité de son projet tant sur les plans social et environnemental que sur le plan économique. »

Faits saillants :

  • Rappelons que l’entreprise australienne Sayona Québec inc. souhaite exploiter le gisement Authier situé dans la municipalité de La Motte à 45 kilomètres au nord-ouest de Val‑d’Or, en Abitibi-Témiscamingue. L’exploitation du minerai de lithium se ferait à ciel ouvert sur une période de 18 ans. L’entreprise prévoit notamment construire un concentrateur et deux haldes afin d’entreposer les stériles et les résidus miniers filtrés. Le concentré de spodumène serait expédié à une tierce partie pour raffinage.

C’est le Règlement relatif à l’évaluation et l’examen des impacts sur l’environnement de certains projets qui fixe le seuil d’extraction à partir duquel un projet est assujetti à la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement.

Pour vos actualités c’est : DixQuatre.com

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus