Interdiction de qualifier Justin Trudeau de « petite patate »

Mercredi, le député conservateur Pierre Poilievre a pris la parole dans l’enceinte de la Chambre des communes pour rappeler la fois où Justin Trudeau avait cru que les dirigeants chinois le complimentaient en le qualifiant de « petite patate ». Le Président de la Chambre, Geoff Regan, a avancé que M. Poilievre avait dépassé les bornes et qu’il ne devait pas insulter le premier ministre.

Remettre une couche

Selon M. Regan, M. Poilievre « ne peut pas faire indirectement ce que les règles lui interdisent de faire directement ». « Je lui demande donc d’éviter toute expression susceptible d’être considérée comme une insulte aux termes du Règlement », a-t-il ajouté. Cela n’a pas empêché la députée conservatrice Candice Bergen d’en remettre une couche en demandant à M. Regan de préciser son intervention.

Gouvernement chinois

Elle a d’abord rappelé que c’était la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, qui avait déclaré que le gouvernement chinois avait donné le surnom de « petite patate » à M. Trudeau, croyant alors qu’il s’agissait d’une preuve de tendresse. « À ce moment, nous estimions que ce surnom n’exprimait pas un sentiment d’affection. Voilà pourquoi, en tant qu’opposition, nous posions des questions à ce sujet au gouvernement et au premier ministre », a-t-elle ajouté.

Interdiction de qualifier Justin Trudeau de « petite patate »

Un goût amer en bouche

L’intervention de M. Regan lui ayant manifestement laissé un goût amer en bouche, Mme Bergen s’est empressée de clarifier les propos du Président : « Je suppose que ce que vous vouliez dire, c’est que nous ne pouvons pas insulter le premier ministre en le traitant de « petite patate » ».

Une insulte

Pris dans les cordes, M. Regan a ensuite craché le morceau. Bien qu’il ait admis qu’il ne maîtrisait ni le cantonais ni le mandarin, il croit que cette expression n’avait pas été employée pour faire l’éloge de M. Trudeau. Considérant qu’il s’agissait d’une insulte, le Président a rappelé que ces mots ne pouvaient pas être utilisés par des députés pour dénigrer leurs collègues.

Voici la ou les sources de cet article : The Post Millennial et Chambre des communes

Voici la source de la photo : CC0

Pour vos actualités c’est : DixQuatre.com

Interdiction de qualifier Justin Trudeau de « petite patate »

Faites pas les timides donnez votre avis !
Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus