Catherine Dorion et FFQ : Un coton ouaté au service de l’islam politique ?

perreault-pieces

Au-delà de la personnalité narcissique et infantile de la députée de Taschereau, il n’y a pas que le psychodrame pseudo-féministe qui transforme une crise d’adolescence prolongée (Catherine Dorion a 37 ans…) en lutte pour la libre expression et pour le droit des femmes de disposer de leur corps qui pose problème. 

par

Olivier Kaestlé

Coton ouaté et hijab, même combat ?

La Fédération des femmes du Québec, dont la douteuse pertinence devient de plus en plus biodégradable, vient de sauter sur l’occasion que lui donne la campagne d’appui à Dorion et à son coton ouaté, #MonCotonOuatéMonChoix, pour faire la promotion du port du hijab :

« Sur Twitter, Gabrielle Bouchard a retransmis au cours des derniers jours des textes d’appui à ce mouvement et à la députée Dorion, mais elle a aussi écrit : « le coton ouaté, c’est cute…. mais le voile c’est vraiment badass. Mardi prochain, portez le voile ».

 FFQ, QS et groupes islamistes : des liens incestueux

Quoi de plus normal que de voir la FFQ, depuis longtemps succursale idéologique de Québec solidaire, sauter sur le premier prétexte venu pour défendre le voile emblématique de l’islam politique ?  Rappelons que Françoise David, avant d’être co-chef de QS, a été présidente de la FFQ et qu’Alexa Conradi, avant d’être présidente de la FFQ, a été première présidente de QS.

Dès 2009, Djemila Benhabib accusait…

Djemila Benhabib avait déjà dénoncé en 2009 avec fougue et pertinence l’infiltration de QS et de la FFQ par certains groupes islamistes lors du vote du regroupement féministe en défaveur de l’interdiction des signes religieux par les employés de l’État :

« Fortement épaulée par des représentantes du Conseil islamique canadien et de Présence musulmane, la Fédération des femmes du Québec (FFQ) vient d’adopter une résolution banalisant le port du voile islamique dans les institutions publiques québécoises lors d’une assemblée générale spéciale qui s’est déroulé à l’université Laval, le 9 mai dernier, et à laquelle j’ai assisté en qualité d’observatrice. Il y a des alliances et des prises de position qui minent les principes. Avec cette dernière, la crédibilité de la FFQ est sérieusement entachée. »

Elle ajoutait :

« Pour une poignée de militantes islamistes, la FFQ a sacrifié des millions de femmes musulmanes qui se battent au péril de leur vie. Aujourd’hui, il n’y a qu’un verbe qui tourne en boucle dans ma tête : j’accuse! »

La FFQ, toujours égale à elle-même…

Cette sortie date de dix ans, ce qui démontre à quel point la FFQ a conservé au fil du temps un agenda pro-islam politique qu’une intrigante sans envergure politique ni intellectuelle sert par ses frasques vestimentaires au mépris de toute argumentation valable et de tout respect de l’institution qu’elle est mandatée de respecter.

On retrouve le même comportement d’agresseuse-victime que nous inflige régulièrement sa grande complice, Safia Nolin, sans cesse « victime » des débordements qu’elle est la première à susciter par ses tenues déjantées.

Un hasard, vraiment ?

S’agit-il d’un pur hasard ou les frasques de Dorion avaient-elles pour but de susciter son expulsion de l’Assemble nationale afin de pouvoir servir de prétexte à la promotion du voile par coton ouaté interposé ?  Les paris sont ouverts.  Les liens incestueux qui lient QS, la FFQ et certains groupes islamistes autorisent cette thèse.

Le mot de la fin

Quant à la personnalité vide et sans intérêt de Catherine Dorion, Djemila Benhabib, véritable féministe, n’hésite pas à l’opposer à celle, nettement significative, de Jennie Carignan, la femme la plus haute gradée de l’armée canadienne, dont le parcours professionnel reste impressionnant.

Je laisserai donc le mot de la fin à Mme Benhabib :

« Il y a 2 façons de se distinguer dans le vie: 1. compétence + élégance + se mettre au service des autres, 2. mise en scène du je, me, moi + vulgarité + être au service de son nombril. Je vous laisse deviner qui travaille à l’émancipation des femmes.Surtout, qui prend des risques. »

Et vlan !

Pour vos actualités c’est : DixQuatre.com

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus