Stable et permanent comme un bloc erratique?

S’il est une chose qui devrait symboliser la stabilité, la permanence, c’est bien un rocher, en particulier un bloc erratique, comme on en retrouve en quantité dans l’Ouest québécois, notamment. Pourtant, erratique signifie  »qui bouge ».

Par : Ghislain Loiselle

Volumineuses roches

Ces volumineuses roches qu’on aperçoit ici et là, en forêt, dans les champs, un peu partout au Canada, au Québec, proviennent d’ailleurs, d’autres contrées, et ne se sont pas toujours trouvées à l’endroit où on les voit aujourd’hui.

Comme on le voit sur cette photo, les blocs erratiques ont été charriés par les glaciers.

Le Témiscamingue

Elles ont été transportées par les glaciers, il y a des milliers d’années. En Amérique du Nord (car il y en a aussi en Europe, bref, dans tout l’hémisphère nord) particulièrement, les blocs erratiques qu’on découvre arrivent des plus hautes latitudes il y a fort longtemps. Pour le Témiscamingue, on parle d’il y a quelque chose comme 12 000 ans; pour l’Abitibi, entre 10 000 et 8500 ans. Le grand glacier continental a atteint sa limite sud (Wisconsin, Chicago, New York) il y a 20 000 ans.

Nord québécois

Les derniers lambeaux de l’inlandsis laurentidien ont fondu quelque part sur le parcours de la rivière Caniapiscau, dans le Nord québécois, il y a, quoi, 6000 ans! Quelle quantité de roc a été labouré par ce monstre de glace! Combien de morceaux de ce socle rocheux ont été emportés plus au sud par les glaces! Quel nombre se trouve aussi englouti dans l’argile laissée par les grands lacs postglaciaires Barlow (Témiscamingue) et Ojibway (Abitibi)! À l’instar du gravier et du sable de toutes granulosités qu’on retrouve sur le sol abitibien et témiscamien, un bloc erratique étant les plus gros représentants de cette semence venue d’ailleurs. D’autres aussi nombreux n’ont pu être recouverts de glaise parce qu’ils ont été déposés sur des élévations qui ne constituaient pas le fond de ces  »mers » d’eau douce du passé, les endroits les plus hauts de l’Abitibi-Témiscamingue finalement. On peut aussi être étonné d’en retrouver perchés sur des collines. Il faut savoir que l’inlandsis laurentidien atteignait quelques kilomètres de hauteur par endroits et, en moyenne, au moins un kilomètre de haut.

250 millions d’années

Oui, un bloc erratique bouge. Enfin, a bougé. Il représente bien, en ce sens, l’écoulement du temps au rythme de la chronologie géologique. En géologie, tout évolue lentement… mais sûrement. À preuve, les continents qui étaient jadis une terre unique (la Pangée), mais qui ont fini par se retrouver dans leurs positions actuelles après avoir avancé à la vitesse d’un ongle qui pousse. Il faut reculer 250 millions d’années en arrière pour le point de départ de cette avancée. Les glaciations sont un autre phénomène d’ordre géologique qui démontrent qu’en temps géo, les choses se déroulent avec une extrême lenteur, mais de façon sûre (à l’exception de certains mouvements de libération entre plaques continentales provoquant tremblements de terre et tsunamis). Il y a des périodes glaciaires et interglaciaires à tous les 100 000 ans, grosso modo.

Accumulation de calcaire et autres minéraux

Par exemple, les stalactites et les stalagmites, formés par l’accumulation du calcaire et autres minéraux contenus dans l’eau qui s’écoulent; les glaçons le long des corniches de nos bâtiments sont un exemple en accéléré de la formation de leur pendant permanent qu’on retrouve dans les grottes. Le glaçon est également minéral, mais il fond, lui, fini par disparaître, au contraire des  »glaçons de roche ». Ce n’est pas sans raison qu’on dit que la glace se comporte comme la roche sédimentaire.

Pour vos actualités c’est :  DixQuatre.com

Faites pas les timides donnez votre avis !
Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus