Prêts pour la femme noire et l’homosexuel

perreault-pieces

Prêts pour la vraie diversité, les Québécois? Sommes-nous haineux ou inclusifs? Les députés Dominique Anglade et Sylvain Gaudreault répondent que selon eux, le Québec a fait des progrès au chapitre de la diversité.

Chacun lorgne la chefferie de sa formation politique : Anglade au Parti libéral du Québec et Gaudreault au Parti québécois.

Les aspirants-chefs doivent convaincre leurs membres du bien-fondé de leur candidature. Outre leurs courses respectives à la direction, les rivaux politiques ont autre chose en commun : les deux se définissent selon des critères d’identité sexuelle et raciale.

Il y a deux jours, l’aspirante-cheffe libérale Anglade répondait aux journalistes que les Québécois sont « prêts » à élire une femme noire comme premier ministre. Le lendemain, l’aspirant-chef péquiste Gaudreault prétendait que les Québécois sont « prêts » à élire un premier ministre homosexuel.

Anglade se fait définir comme femme noire

Anglade s’est fait piéger avec sa déclaration, mais elle demeure responsable.

Lorsqu’un journaliste comme Denis Lessard prétend que les Québécois ne voteraient pas pour une politicienne issue des communautés culturelles – sachant qu’elle est d’origine haïtienne –, il dit de façon polie qu’elle est une « femme noire ». Du même coup, il sous-entend que les électeurs seraient racistes de lui refuser l’élection.

Une professionnelle des communications comme Anglade – une politicienne aguerrie – devrait rejeter d’emblée les prémisses de cette affirmation doublement insultante.

Toutefois, au lieu de répondre qu’elle n’accepte pas d’être l’objet d’une question la réduisant à ses identités sexuelle et raciale, la députée a choisi sciemment de se prêter au jeu. Ce n’est pas le journaliste qui l’a qualifié de « femme noire », c’est elle!

Anglade revendique l’étiquette. Pire : elle pense que les Québécois étaient racistes avant… mais qu’ils auraient fait des progrès depuis (Anglade aime ça, le progrès). Ils sont maintenant « prêts » pour elle.

Alléluia, les jambons québécois sont maintenant à point. Merci Dominique Anglade de le reconnaître.

Mais au fond, es-tu une femme d’état ou une « femme noire »?

Gaudreault se définit lui-même comme homosexuel

Pour sa part, Sylvain Gaudreault se porte volontaire pour nous dire qu’il est aux hommes. Pourquoi au juste? La fierté d’être gai, c’est censé être pour la parade… quoique certains LGBT refusent catégoriquement d’y aller.

L’aspirant à la chefferie veut être premier ministre, mais être homosexuel ne le rend pas plus compétent pour le poste. Ça ne lui confère aucun avantage dans sa capacité de gouverner.

De plus, il semble avoir oublié que le Parti québécois a déjà été mené par un homosexuel soit André Boisclair. Ce dernier a succédé à Bernard Landry en 2005 et a précédé Pauline Marois en 2007. Alors, comment expliquer, près de 15 ans plus tard, la déclaration de Gaudreault comme quoi les Québécois seraient prêts pour un chef homosexuel?

Les chambres ont des portes pour une raison. Lui ouvre la sienne bien grande – non pas pour qu’on puisse fouiller dedans – mais pour nous culpabiliser.

Vote pour moi, sinon t’es homophobe.

Gaudreault, es-tu un homme d’état ou un « homosexuel » ?

L’incapacité de sortir de sa condition

Ce que je tire des tristes déclarations de ces deux aspirants-chefs est qu’ils sont incapables de s’élever au-delà des sujets sans intérêt comme leur biologie et leurs préférences sexuelles.

Les Québécois se disent un peuple distinct, une nation.

Au lieu de chercher ce qui unit le peuple, ces candidats sans étoffe se mettent eux-mêmes dans des boîtes. Pourront-ils faire autre chose que semer la division?

Dominique Anglade se présente comme une « femme noire » donc si vous ne votez pas pour elle vous êtes des suprématistes blancs et des chauvinistes issus du patriarcat.

Sylvain Gaudreault se présente comme un « homosexuel » donc si vous ne votez pas pour lui vous êtes des homophobes rétrogrades.

Notre nation aura bientôt la chance de choisir entre « la femme noire » et « l’homosexuel ».

 

Post-scriptum : Si vous trouvez certains mots réducteurs et désagréables, dites-vous que l’auteur encore plus. S’étant réduits eux-mêmes, les principaux intéressés en sont les premiers responsables.

Pour vos actualités c’est : DixQuatre.com

Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus