Un ourson seul et amaigri, aperçu sur la route à Barraute

La photo d’un bébé ours traversant la route a été prise le 18 décembre dernier, à Barraute, en Abitibi. Ce dernier a heureusement été pris en charge par le Refuge Pageau à Amos. 

Seul et amaigri

Un ourson a été aperçu traversant la route. Comme nous le savons, les ours sont normalement en hivernation à ce temps-ci de l’année. D’après une image qui a été mise sur Facebook, l’ourson était seul et paraissait amaigri.

Refuge Pageau

Cet ourson a été pris en charge par le Refuge Pageau où il a beaucoup plus de chance de grandir en bonne santé et survivre. Nous ignorons la raison pour laquelle l’ourson se trouvait seul à cet endroit et ce qui est advenu de sa mère.

Chez l’ours, parle-t-on d’hibernation ou d’hivernation ?

Source Ursidés.com

Contrairement à la pensée populaire, l’ours n’est pas un véritable hibernant. On dit qu’il hiverne. Il se retire passer les mois difficiles dans sa tanière hivernale, à l’abris du froid et du manque de nourriture.

L’hibernation est décrite comme un état de torpeur et d’insensibilité dans lequel demeurent certains animaux, en hiver ou lors des périodes défavorables.

L’hibernation est caractérisée par une diminution de la température corporelle proche de la température ambiante, une bradycardie importante (diminution du rythme cardiaque) et un ralentissement du métabolisme.

Chez l’ours, on parle d’hivernation

C’est la période hivernale pendant laquelle l’ours est tapi dans sa tanière, dans les régions froides. Le repos hivernal débute souvent avec les premières neiges. La vie de l’ours se déroule au ralentit : il est recroquevillé sur lui même pour ne pas perdre trop de chaleur.

Son rythme cardiaque passe de 40 à 50 pulsations par minute à 8 à 12 pulsations par minute. Son rythme respiratoire est divisé par 2. Toutefois, l’ours reste attentif aux bruits extérieurs et peut sortir de sa tanière en cas de danger.

Si le soleil se montre, l’ours n’hésitera pas à sortir pour se prélasser au chaud. Pendant ce repos hivernal, l’ours ne mange pas. Il s’est constitué assez de réserves de graisse pour tenir tout l’hiver. Son tube digestif est alors vide, colmaté par un bouchon de cellules épithéliales de l’intestin, de sécrétions muqueuses, de poils et de fèces. La durée de l’hibernation dépend des conditions climatiques : elle varie entre 3 et 7 mois.

Pour résumer, pendant l’hivernation, l’ours :

  • Ne mange pas, n’urine pas, ne défèque pas.
  • Il se courbe pour économiser sa chaleur, change de position dans sa tanière, est sensible aux environnements, se réveille et se déplace dans les environs de sa tanière, quitte temporairement son repaire et peut être réveillé et chasser un intrus.
  • Il se lèche et perd du poids.

En plus de cela, la femelle, donne naissance aux jeunes, nourrit ses oursons (allaitement), leur fournit de la chaleur, les lèche et les lave.

Source photo : Estelle Bourassa

Pour vos actualités c’est : DixQuatre.com

Faites pas les timides donnez votre avis !
Chargement ...
DixQuatre
DixQuatre.com est un média en Abitibi-Témiscamingue couvrant l’actualité locale et régionale. Nous avons une équipe de collaborateurs et collaboratrices réputés qui offrent, chaque jour, une couverture des faits divers, des événements et des enjeux qui vous concernent.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation. Nous vous invitons à en lire davantage sur notre politique de confidentialité. Accepter En savoir plus